Environnement

Une usine pour traiter les déchets électroménagers et électroniques à Angers

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La communauté d’agglomération d’Angers s’associe avec des industriels pour construire une unité de valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E). Le projet a pour cadre l’introduction en droit français, depuis le 13 août 2005, des directives européennes sur les D3E créant de nouvelles obligations de traitement pour les producteurs. L’investissement global est estimé à 15 millions d’euros. Angers Métropole financera le foncier et l’immobilier à hauteur de 7 millions remboursés sous forme de loyers. L’ouverture de l’usine est prévue fin 2007 avec 50 emplois à la clé, 80 à terme. La participation de la collectivité vise un double objectif : une démarche d’exemplarité sur un enjeu sanitaire et environnemental et une volonté de préserver une filière de collecte et de démantèlement où exercent de nombreuses entreprises d’insertion. Un protocole d’accord entre les différents acteurs précise les rôles dévolus à chacun. L’usine se donne un rayon de collecte de 250 km, soit 27 départements du grand Ouest.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • En Occitanie, les petites lignes (et les grandes) sont relancées

    L'Etat, la région Occitanie ainsi qu'une quinzaine de départements et d'agglomérations ont bouclé le financement de deux grands projets ferroviaires : la nouvelle ligne à grande vitesse entre Perpignan et Montpellier, ainsi qu'une quinzaine de lignes de desserte ...

  • Diminuer les polluants atmosphériques est économiquement rentable

    Les ZFE sont souvent perçues comme de l’écologie punitive. Des chercheurs grenoblois démontrent que des mesures ambitieuses d’amélioration de la qualité de l’air entraînent des bénéfices nets, non seulement pour la santé mais aussi économiquement. ...

  • David Valence : « Une question d’aménagement du territoire »

    Les régions reprennent peu à peu la main sur les petites lignes qui maillent leur territoire. C'est le cas de la région Grand Est, via la création d'une société publique locale. Entretien avec David Valence, vice-président aux transports, déplacements et ...

  • Les régions veulent nous faire préférer le train

    Ouverture à la concurrence, reprise de gestion de certaines lignes… Fortes de nouvelles réglementations, les régions reprennent peu à peu la main sur les petites lignes qui maillent leur territoire. Au-delà des coûts, il faut une approche fine des enjeux. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP