Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Statut de l'agent public

Les positions statutaires des fonctionnaires territoriaux en 10 questions

Publié le 28/03/2016 • Mis à jour le 31/05/2019 • Par Sophie Soykurt • dans : Statut

Fonction publique
©J.Münch /AdobeStock
Le nombre de positions statutaires dans lesquelles les fonctionnaires peuvent être placés a été limité par la loi du 20 avril 2016, relative à la déontologie. On en distingue quatre : l'activité, le détachement, la disponibilité et le congé parental.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

01 – Quelles sont les différentes positions statutaires du fonctionnaire ?

Désormais, un fonctionnaire territorial peut être placé dans l’une de ces quatre positions statutaires :

  • l’activité ;
  • le détachement ;
  • la disponibilité ;
  • le congé parental.

La position hors cadres a été abrogée.

En outre, l’accomplissement du service national et des activités dans la réserve opérationnelle, la réserve sanitaire ainsi que la réserve civile de la police nationale s’effectue dans le cadre d’un congé avec traitement (lire la question n°9).

02 – Qu’est-ce que la position d’activité ?

La position d’activité correspond à la position du fonctionnaire qui, titulaire d’un grade, exerce effectivement les fonctions de l’un des emplois correspondant à ce grade.

Cette position confère le droit de bénéficier de différents congés, rémunérés ou non, énumérés par l’article 57 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984.

Par ailleurs, le fonctionnaire en activité peut, sous certaines conditions, être autorisé à accomplir un service à temps partiel. Dans ce cas, ce temps partiel ne peut pas être inférieur au mi-temps (loi n°84-53, art. 60 ; lire la question n°3).

03 – Quelle est la différence entre un temps non complet et un temps partiel ?

Un emploi à temps non complet est créé par la délibération de la collectivité territoriale, qui fixe sa durée. Ainsi, la durée hebdomadaire de service d’un emploi à temps non complet correspond à une fraction d’un emploi à temps complet (35 heures), exprimée en heures.

La détermination de cette fraction de temps complet est fonction des besoins de l’administration.

En revanche, un temps partiel est un aménagement du service d’un agent, à sa demande. L’agent à temps partiel occupe un emploi à temps complet, mais ne travaille, par exemple, qu’à hauteur de 80% de son service.

Les modalités d’exercice du travail à temps partiel sont fixées par l’organe délibérant de chaque collectivité ou établissement public.

04 – A quoi correspond la mise à disposition ?

La mise à disposition n’est pas une position statutaire, c’est une modalité de la position d’activité : le fonctionnaire demeure dans son cadre d’emplois ou corps d’origine, est réputé y occuper un emploi, continue à percevoir la rémunération correspondante, mais exerce ses fonctions hors du service où il a vocation à servir (loi n°84-53, art. 61).

La mise à disposition d’un fonctionnaire auprès d’un ou de plusieurs organismes ne peut avoir lieu qu’avec son accord.

Elle doit être prévue par une convention conclue entre l’administration d’origine et l’organisme d’accueil.

De plus, l’organe délibérant de la collectivité territoriale ou de l’établissement public doit en être préalablement informé.

Le fonctionnaire peut être mis à disposition d’une autre collectivité territoriale ou établissement public local que le sien, mais aussi au sein de la fonction publique de l’Etat ou hospitalière, du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, pour l’exercice de ses missions ou d’organisations internationales intergouvernementales.

La mise à disposition est également possible auprès des organismes contribuant à la mise en œuvre d’une politique de l’Etat, des collectivités territoriales ou de leurs établissements publics administratifs, pour l’exercice des seules missions de service public confiées à ces organismes ou auprès d’un Etat étranger, de l’administration d’une collectivité publique ou d’un organisme public relevant de cet Etat ou auprès d’un Etat fédéré, à la condition que le fonctionnaire mis à disposition conserve, par ses missions, un lien fonctionnel avec son administration d’origine.

La loi du 20 avril 2016 a ajouté deux autres possibilités de mise à disposition : une mise à ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les positions statutaires des fonctionnaires territoriaux en 10 questions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement