Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Développement économique

Les sénateurs veulent améliorer le FISAC

Publié le 17/03/2006 • Par Romain Mazon • dans : Actualité Club finances, France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La commission des finances du Sénat s’est penchée, mercredi 15 mars, sur le fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC), en s’appuyant sur l’enquête demandée à la Cour des comptes en application de l’art 58 al 2 de la LOLF. La Cour des comptes avait notamment exprimé un doute quant au fondement juridique de certaines aides accordées par le FISAC, en particulier à l’occasion de catastrophes naturelles. Le ministère des petites entreprises a annoncé que le gouvernement saisirait prochainement le Parlement afin de lui proposer une sécurisation.
Les sénateurs ont par ailleurs souligné que l’élaboration d’un dossier d’aide auprès du FISAC était très lourde pour les petites collectivités, particulièrement en raison du grand nombre d’acteurs locaux qu’il fallait solliciter. Ils demandent un nouvel effort de simplification. Ils ont également déploré le coût moyen d’instruction d’un dossier FISAC, estimé à 1600 euros.
Jean Arthuis (UC-UDF, Mayenne) a plaidé pour un fonds accordant des aides plus ciblées et représentant une part prépondérante du financement des projets qu’il soutient. Eric Doligé (UMP, Loiret) a souhaité que le contrôle de l’efficacité des financements du FISAC soit amélioré, notamment au moyen d’indicateurs mesurant la croissance des entreprises aidées et les emplois créés ou sauvés. Le ministère, pour sa part, s’est montré réservé sur l’idée d’une décentralisation du FISAC.
En 2005, 830 opérations territoriales ont été soutenues par le FISAC, pour un montant de 68 millions d’euros. En 2006, il mobilisera 80 millions d’euros.

Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les sénateurs veulent améliorer le FISAC

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement