Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Titularisation et refus de titularisation en 10 questions

Publié le 18/07/2016 • Mis à jour le 31/05/2019 • Par Sophie Soykurt • dans : Statut

Agent public
©Boggy/AdobeStock
C'est par sa titularisation dans un grade de la fonction publique territoriale que l'agent obtient la qualité de fonctionnaire territorial. Elle a vocation à intervenir à l'issue d'un stage dont la durée est fixée par le statut particulier du cadre d'emplois concerné.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

01 – Qu’est-ce que la titularisation ?

La titularisation se définit comme l’acte par lequel l’autorité territoriale confère à l’agent qu’elle a recruté la qualité de fonctionnaire.

L’intéressé se trouve titularisé dans un grade de la hiérarchie d’une commune, département ou région, ou de l’un de leurs établissements publics.

02 – Quand la titularisation intervient-elle ?

La titularisation intervient à l’issue d’un stage dont la durée est fixée par le statut particulier (art. 46, loi du 26 janvier 1984), si l’agent a donné satisfaction. Il est alors nommé par arrêté individuel dans un emploi permanent correspondant à son grade.

Même avec son accord, un fonctionnaire stagiaire ne peut pas être nommé sur un emploi ne correspondant pas au grade dans lequel il a vocation à être titularisé (1).

Par ailleurs, lorsqu’un fonctionnaire territorial stagiaire a bénéficié d’un congé de maternité, de paternité ou d’adoption, sa titularisation prend effet à la date de la fin de la durée statutaire du stage : la prolongation imputable au congé de maternité, de paternité ou d’adoption n’est pas prise en compte (art. 8, décret du 4 novembre 1992).

03 – L’administration peut-elle refuser la titularisation de l’agent ?

La titularisation n’est pas un droit. A l’issue du stage, dès lors que l’autorité territoriale estime que celui-ci n’a pas été satisfaisant, elle peut le prolonger, selon les règles prévues par le statut particulier. Si elle estime que le stagiaire est définitivement inapte professionnellement à exercer ses fonctions, l’autorité territoriale peut ainsi refuser de le titulariser.

Par ailleurs, le fonctionnaire territorial stagiaire peut être licencié pour insuffisance professionnelle en cours de stage lorsqu’il a accompli au moins la moitié de la durée normale de son stage (art. 5, décret du 4 novembre 1992).

Toutefois, l’autorité territoriale ne peut pas licencier un stagiaire pour insuffisance professionnelle, sans l’avoir mis à même de montrer son aptitude à exercer ses fonctions ((CAA de Bordeaux, 10 février 2009, req. n° 08BX01503)). L’administration ne peut refuser de titulariser un stagiaire qui n’a pas bénéficié de la formation d’adaptation à l’emploi obligatoire, même si un rapport critique a été émis en fin de stage sur les aptitudes professionnelles de l’intéressé. Dans ces circonstances, le refus de titularisation est illégal ((CE, 27 mai 2009, req. n° 313773)).

Enfin, l’agent stagiaire peut également être licencié pour motif disciplinaire.

04 – Quelle est la procédure à respecter ?

Le refus de titularisation doit être précédé de la consultation de la commission administrative paritaire (CAP) compétente. Il en va de même en cas de licenciement en cours de stage. La collectivité territoriale doit ainsi saisir la CAP et lui transmettre un dossier établissant l’inaptitude professionnelle de l’agent à exercer ses fonctions.

En outre, en cas de licenciement pour insuffisance professionnelle en cours de stage, l’agent doit avoir effectué au moins la moitié de la durée de stage initialement prévue (lire la question n° 7).

L’administration n’a aucune obligation d’alerter un stagiaire du risque encouru de ne pas être titularisé s’il ne modifie pas son comportement (2). Elle peut cependant le mettre en garde que sa titularisation sera refusée si son comportement persiste  (3).

En revanche, l’autorité administrative n’a pas à effectuer d’évaluation en cours de stage  (4).

05 – Que se passe-t-il en cas de refus de titularisation ?

Le refus de titularisation de l’agent entraîne son licenciement. Aucune indemnité de licenciement n’est versée en cas de licenciement pour insuffisance professionnelle, ni en cas de licenciement disciplinaire.

Par ailleurs, lorsque le délai qui lui est laissé le permet, le stagiaire licencié doit prendre ses congés avant la date de son licenciement ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Titularisation et refus de titularisation en 10 questions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement