Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Ile-de-France. Troisième semaine de grève du personnel de la petite enfance à Paris

Publié le 23/05/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le personnel de la petite enfance de la ville de Paris est entré, le 22 mai, dans sa troisième semaine de grève, reconduisant jusqu’au 29 mai, lors d’une assemblée générale, le mouvement entamé le 9 mai pour protester contre le manque d’effectifs.
Le mouvement qui, selon les syndicats, est suivi chaque jour par plusieurs centaines d’agents sur 6.000 au total, affecte les crèches, les haltes-garderies et les jardins d’enfants de la municipalité ainsi que les jardins d’enfants de l’Office HLM de Paris (Opac). Ces derniers peuvent toutefois fonctionner, les grévistes pouvant selon les cas faire grève entre une heure par jour et la journée entière.
Entre les syndicats qui appellent au mouvement (CFTC, CGT, FO, SUPAP-FSU) et la ville de Paris, le dialogue de sourds continue. D’un côté, les syndicats affirment qu’il manque 1.344 postes d’agents, toutes catégories confondues, pour suppléer les différentes absences légales dans les 395 établissements de la petite enfance à Paris, et permettre leur fonctionnement dans les meilleures conditions.
De l’autre, la mairie souligne que plus de 1.000 postes créés à Paris depuis 2001 ont bénéficié à ce secteur et qu’elle a en outre autorisé un sureffectif de 120 auxiliaires de puériculture et 30 agents de service.
Selon Olga Trostianski, adjointe à la Petite enfance, qui évoque un « absentéisme récurrent », une meilleure gestion du personnel et des congés permettrait de régler les problèmes. Les syndicats doivent organiser un troisième rassemblement du personnel et des parents le 29 mai devant la direction de la Famille et de la Petite enfance. Une réunion avec les parents est également prévue le 30 mai.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ile-de-France. Troisième semaine de grève du personnel de la petite enfance à Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement