logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/178874/le-sechage-solaire-des-boues-fait-valoir-ses-atouts/

ASSAINISSEMENT
Le séchage solaire des boues fait valoir ses atouts
Auteur associé | Ingénierie | Publié le 08/02/2013 | Mis à jour le 12/09/2013

Le séchage solaire est un procédé « naturel » de séchage climatique des boues fondé sur l’évaporation de l’eau interstitielle. Il permet de réduire les coûts de transport et d’élimination. Cette filière s’est développée depuis dix ans, ce qui permet aujourd’hui d’en mesurer les avantages et les inconvénients.

Le séchage solaire est particulièrement adapté à des stations d’épuration de petite et moyenne capacité, car il demande de la surface. D’après une étude d’Irstea (voir « Pour en savoir plus »), le parc actuel – environ 130 unités – est constitué de 55 % d’installations de 2 500 à 10 000 équivalents-habitant (EH). Au-delà de 50 000 EH, les références sont rares mais elles existent : Forbach et Richemont
(70 000 EH), Vesoul (72 000 EH), Saint-Pierre de la Réunion
(80 000 EH), Beaune (90 000 EH), Nantes Métropole (100 000 EH) et Laval (150 000 EH).

Coûts réduits, PCI accru

Le procédé ...

POUR ALLER PLUS LOIN

  • « Nantes Métropole - Les boues d’épuration sèchent au soleil », La Gazette des communes n° 2158 du 28 janvier 2013.
  • C. Brisson, J-M Perret, JP Canler (2009) : le séchage solaire des boues : état actuel de l’art et retours d’expériences (Irstea Lyon).
  • Ademe : séchage thermique des boues urbaines et industrielles.
  • Haoua Amadou, « Modélisation du séchage solaire sous serre », thèse doctorat, 2007.