BÂTIMENT

Copropriétés dégradées : l’urgence d’agir en amont

| Mis à jour le 04/09/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

L’État et les collectivités locales ont pris conscience de la nécessité d’enrayer le phénomène de dégradation des copropriétés privées. L’Anah et l’Anru conjuguent désormais leurs efforts pour anticiper les problèmes de gestion collective.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est une lente descente aux enfers. Une quadrature du cercle que les outils juridiques du droit commun ne parviennent plus à surmonter. La copropriété dégradée symbolise tout ce que le mal- logement recèle de situations insolubles : pauvreté, endettement, marchands de sommeil, squat, bâti défaillant, sans-papiers, etc. Sans oublier les dégâts collatéraux qui en découlent : cohabitation difficile de voisinage, délinquance, gestion défaillante de l’espace public, etc.

Une loi « copropriété » ?

Mi-janvier, Dominique Braye, président de l’Anah, a remis un rapport sur les copropriétés dégradées ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP