logo
DOSSIER : En route vers le "zéro phyto"
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/178265/les-mauvaises-herbes-ont-desormais-droit-de-cite-en-ville/

ESPACES VERTS
Les « mauvaises herbes » ont désormais droit de cité en ville
Yaël Haddad | Ingénierie | Publié le 23/03/2012 | Mis à jour le 04/03/2014

Autrefois stigmatisées et traquées car symboles d’une nature non maîtrisée, les « mauvaises herbes » se sont fait un nouveau nom et une nouvelle place en ville. Pour aider les collectivités territoriales à communiquer sur leurs changements de pratiques de gestion et sur l’acceptation de cette flore spontanée en ville, Plante & Cité a piloté un programme de recherche, Acceptaflore.

Face aux enjeux environnementaux actuels, les services parcs et jardins des collectivités territoriales ont fait évoluer leurs pratiques de gestion, en particulier les techniques d’entretien. La réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques fait partie des engagements pris à l’échelon national dans le cadre du plan Ecophyto 2018.
Or en ville, la majeure partie des usages concerne les désherbants chimiques. Des techniques alternatives se sont développées telles que le désherbage mécanique ou le paillage des massifs.
En parallèle, une plus grande tolérance vis-à-vis de la présence de la végétation spontanée a vu le jour sur les secteurs ...

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour connaître les partenaires de Plante & Cité et accéder aux comptes rendus des études Compamed ZNA et Acceptaflore :