Transports

L’agglomération périgourdine lance une régie des bus

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Depuis le 1er juillet 2013, un établissement public industriel et commercial exploite le réseau de transport urbain sur l'agglomération périgourdine. A ce jour, une société de transports privée assurait ce service. Le nouveau gestionnaire a pour mission d'accompagner l'augmentation de la fréquentation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un nouveau gestionnaire a pris les rênes du réseau de transports urbains Péribus de l’agglomération périgourdine en Dordogne. Depuis le 1er juillet, un établissement public industriel et commercial (Epic) baptisé Régie Péribus a comme mission d’exploiter, commercialiser et développer le réseau de transports à ce jour confié au transporteur privé Gonthier Nouhaud.

Pour les élus membres de l’autorité organisatrice des transports, le syndicat mixte Péribus, comprenant 13 communes de la Communauté d’agglomération périgourdine (CAP ; 18 communes ; 72 775 hab. en 2009) et la commune de Boulazac (6 606 hab. en 2010), « le choix politique fort de la régie réduit les intermédiaires et les décisionnaires ».

Pour les élus, le choix de l’Epic a différents avantages. Il permet :

  • un contrôle et une bonne maîtrise du service par la collectivité de tutelle (par la maîtrise des statuts, le contrat d’objectifs et les membres du conseil d’administration),
  • une bonne autonomie de gestion par la personnalité morale qui permet également un transfert des responsabilités juridiques du syndicat mixte Péribus à l’Epic,
  • le maintien du statut d’agents de droit privé pour les agents.

Composée de neuf membres du comité syndical Péribus, le conseil d’administration de la nouvelle régie comprend également une personnalité qualifiée en raison de sa compétence (UFC – Que choisir).

Un fonctionnement à l’identique – Pour les usagers, le changement de gestionnaire n’entraîne pas de conséquences visibles. Le réseau Péribus fonctionne à l’identique, en termes de lignes, de titres, de prix, d’horaires, et de véhicules.

Avec un parc de 58 véhicules, dont 25 bus standard, et un réseau de 24 lignes (15 lignes régulières, 9 de transport scolaire), Péribus dessert 14 communes. Parcourant 1,6 million de km par an, le réseau transporte 2,3 millions de personnes.

Par ailleurs, l’Epic a repris les 88 employés de la société Gonthier et deux de la société Synergihp, chargée du transport des personnes à mobilité réduite.

Son budget s’élève pour six mois à 3,6 millions d’euros, dont 2,8 millions d’euros de rémunération du syndicat mixte.

Parmi les objectifs, inscrits dans le plan de déplacements urbains (PDU) en phase d’enquête publique, figure la mise en place de lignes de bus à haut niveau de service qui devrait entraîner une hausse de la fréquentation des bus urbains.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

    Aujourd’hui, les collectivités peuvent réellement s’emparer des données numériques pour améliorer leurs politiques publiques. Mais comment s’y prendre ? La Gazette organise un webinaire pour répondre à toutes vos questions. Inscrivez-vous ! ...

  • Comment concilier l’évolution du stationnement et les usages de l’espace public

    Pour répondre à de multiples enjeux sur la mobilité, le partage de l'espace public, le changement climatique et la pollution de l'air, la Ville de Paris est confrontée à réinterroger l'organisation des espaces de stationnement. L'APUR vient de publier une ...

  • Votre actu juridique du 7 au 13 juin 2019

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 7 et le 13 juin 2019. ...

  • Eaux pluviales : des recommandations pour structurer le service

    Mettre en place ou réorganiser le service public de gestion des eaux pluviales : les collectivités sont confrontées à cette obligation avec l'évolution législative récente (définition de la compétence, transfert obligatoire ou volontaire aux EPCI …). Pour ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP