Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Des pays « bien ancrés » mais à soutenir

Publié le 30/06/2006 • Par Romain Mazon • dans : France

Le sénateur de la Vienne Alain Fouché (UMP) a présenté le 29 juin un rapport d’information sur les pays. Ce rapport se base notamment sur un questionnaire adressé à près de 140 présidents de pays. « Une première conclusion s’impose d’emblée : une majorité de pays apparaît désormais bien ancrée dans le territoire. L’appréciation des élus qui en ont la charge est globalement positive », analyse le sénateur. Mais face à leur diversité, de taille, de statut, d’objectifs, « toute approche par trop cartésienne ou unidimensionnelle ne serait pas pertinente », ajoute-t-il.
Alors que certains dénoncent les charges de fonctionnement des pays, le sénateur estime que, « d’une manière générale, les dépenses de fonctionnement des pays sont faibles. Le coût de fonctionnement de l’ensemble des pays pourrait être estimé à une trentaine de millions d’euros ».
Mais la vigilance s’impose quant aux « risques d’instrumentalisation du pays ». Alain Fouché vise ici certaines régions, qui feraient des pays un instrument politique, les utilisant, notamment, « pour contourner » les départements. Par ailleurs, il rapporte que certains pays jugent les crédits régionaux trop encadrés, alors qu’ils souhaiteraient bénéficier d’une plus grande liberté dans leur gestion.
En conclusion de son observation, Alain Fouché recommande que l’Etat tienne mieux compte de l’existence des pays dans le découpage de ses services territoriaux, et déplore qu’il mette en place de nouveaux zonages (pôles de compétitivité, d’excellence rurale, maisons de l’emploi) qui ignorent la logique des pays.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des pays « bien ancrés » mais à soutenir

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement