Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Le ministre de l’Intérieur souhaite un teknival en alternance dans plusieurs régions

Publié le 05/07/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy a souhaité le 4 juillet, lors d’une visite près de Vannes, où s’est déroulé du 30 juin au 2 juillet le dernier teknival, que chaque région accueille tour à tour cette manifestation qui revient en moyenne trois fois par an.
Après avoir entendu le résumé de l’action menée par chacun des services de l’Etat pour l’organisation du teknival de Vannes, M. Sarkozy s’est réjoui de ce que les élus de la région, même ceux qui y étaient a priori hostiles, admettent que « tout s'(était) bien passé ».
Une seule voix discordante s’est élevée, celle du maire de Monterblanc Daniel Boursicot qui a mis en cause « la responsabilité de l’Etat pour n’avoir pas respecté une décision de justice de suspendre l’organisation de ce teknival ».
« Si je l’avais annulé, vous auriez eu 40.000 personnes déchaînées qui seraient arrivées dans les pires conditions », lui a répondu M. Sarkozy qui a rappelé son « erreur » passée d’avoir interdit celui du Col de l’Arche, dans les Alpes, en 2002.
L’organisation du teknival sur le terrain de l’aérodrome de Vannes, réquisitionné par le ministère de l’Intérieur malgré une décision contraire de la justice, avait attiré la colère d’élus et associations locaux. La rave-party s’est finalement déroulée sans incident dans un esprit bon enfant.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le ministre de l’Intérieur souhaite un teknival en alternance dans plusieurs régions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement