Aménagement numérique du territoire

Un syndicat mixte pour lutter contre la fracture numérique dans l’Eure

| Mis à jour le 01/08/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

Afin d’éviter l’accentuation de la fracture numérique qui frapperait les territoires les plus ruraux délaissés par les grands opérateurs, le département de l’Eure crée Eure Numérique, un syndicat mixte pour développer, en partenariat avec les EPCI, un réseau internet très haut débit.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil général de l’Eure a voté le lundi 17 juin en séance plénière, la création d’un syndicat mixte « Eure Numérique ». Ouvert aux établissements publics de coopération intercommunale, il aura pour mission de gérer et développer le réseau internet Très Haut débit (THD) dans le département. « Avec pour objectif une couverture à 100% de l’ensemble du territoire départemental en 2025 », précise Rachid Mammeri, ingénieur principal au conseil général, responsable du projet.
« Un programme d’ampleur puisque nous partons de quasiment rien sur un territoire essentiellement rural où seulement 30 des 675 communes ont accès aujourd’hui au très haut débit », précise-t-il.

Réseau fibres optiques – En revanche le département dispose d’un atout. Dès 2004, pionnier en la matière, il avait lancé la construction d’un réseau de 400 kilomètres de fibre optique qui vont être très utiles à la conduite du projet, puisqu’il ne reste plus que 600 kilomètres de fibre optique à installer pour permettre d’organiser l’irrigation globale du territoire.

Techniquement, c’est le conseil général qui se charge et finance la construction des infrastructures. Il amènera le très haut débit vers un nœud de raccordement optique équipé de prises dans chaque EPCI adhérent au syndicat. A charge ensuite aux EPCI d’organiser les sous répartiteurs et les ramifications qu’ils souhaiteront installer.

Le projet global représente, à raison de l’installation de 15 000 prises par an jusqu’en 2025, un budget de 407 millions d’euros. Il sera financé pour 20% par les EPCI, à 32% par l’Etat via le fonds de solidarité numérique, et à 48% solidairement par la région Haute-Normandie et le département.

La première tranche d’équipement, sur les cinq prochaines années, représente 140 millions d’euros pour l’installation de 75 000 prises. Pour l’heure, 20 des 33 EPCI de l’Eure adhèrent déjà au syndicat mixte.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP