Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Haute-Normandie. Contrat de projets Etat-région : statut-quo des négociations.

Publié le 08/09/2006 • Par Patrick Bottois • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Evoquant lors de sa rentrée le contrat de projets Etat-région à venir pour la période 2007-2013, le président du conseil régional de Haute-Normandie, Alain Le Vern, n’a pas manqué d’exprimer son inquiétude et sa colère : la région met sur la table 750 millions d’euros pour répondre aux besoins des habitants en infrastructures, santé, formation, culture…, et l’Etat nous propose pour contribuer à couvrir l’ensemble des besoins 376 millions d’euros, soit 40% de moins que pour le précédent contrat de plan Etat-région. Le compte est loin d’y être. Et le président de citer certains des secteurs où le futur contrat de projets va induire une baisse de la participation de l’Etat si le contrat n’est pas revu : la santé (-63%), la culture (-62,5%), l’agriculture (-50%), mais aussi l’enseignement supérieur, le tourisme, le patrimoine, les friches industrielles.
A ces griefs, s’ajoute un courroux lié «à l’unilatéralité des choix du gouvernement quant à l’utilisation du budget qu’il propose et un profond désaccord sur les projets qu’il a ciblés», selon Alain Le Vern. C’est donc en toute logique que le président a précisé au préfet, après l’avoir rencontré sans obtenir de réponses à ses inquiétudes, que la région de Haute-Normandie ne s’engagera pas dans une démarche de négociations temps que la proposition gouvernementale restera en l’état.

Prochain Webinaire

Education : soutenir et protéger les enfants et les agents

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Haute-Normandie. Contrat de projets Etat-région : statut-quo des négociations.

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement