Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

L’Agence nationale pour la cohésion sociale est « opérationnelle »

Publié le 14/09/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ANCSEC), chargée du service civil volontaire, de la lutte contre les discriminations et des actions dans les quartiers en difficulté, est opérationnelle, a annoncé Catherine Vautrin le 13 septembre.
Prévue par la loi sur l’Egalité des chances du 31 mars 2006 (voir lien) puis par un décret d’application du 30 juillet (en lien), l’ANCSEC tiendra son premier conseil d’administration « avant la fin du mois de septembre », a précisé la ministre déléguée à la Cohésion sociale. L’agence reprendra les missions du Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations (Fasild) et l’ensemble du versant social de la politique de la ville.
Elle aura quatre missions : lutter contre les discriminations, mener des actions en faveur des quartiers en difficulté, superviser le service civil volontaire et lutter contre l’illettrisme.
Les « contrats de ville », par l’intermédiaire desquels Etat et collectivités mettaient notamment en oeuvre les politiques de lutte contre l’exclusion, seront remplacés dès janvier 2007 par des « contrats urbains de cohésion sociale », d’une durée de trois ans alors qu’auparavant il fallait chercher des subventions chaque année. L’Agence sera dotée en 2007 d’un budget de 500 millions d’euros. Environ 40 millions d’euros supplémentaires ont été débloqués, a ajouté Catherine Vautrin.
Elle sera dirigée par le préfet hors cadre Dominique Dubois, assisté de l’actuelle dirigeante du Fasild, Patricia Sitruk, directrice adjoint.

Pour plus d’informations, lire aussi l’Evènement de la Gazette du 21 août 2006 (p 10 à 12).

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Agence nationale pour la cohésion sociale est « opérationnelle »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement