Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Contrats de projets Etat-régions : l’ARF prend acte de l’évolution du premier ministre

Aménagement du territoire

Contrats de projets Etat-régions : l’ARF prend acte de l’évolution du premier ministre

Publié le 14/09/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Après avoir rappelé leur impossibilité de négocier en l’état les contrats de projets Etat -régions (CPER), les régions «prennent acte de l’évolution du premier ministre, qui souhaite désormais élargir le champ des négociations», indique l’association des régions de France (ARF) dans un communiqué. L’ARF «attend donc la transmission aux préfets de région de mandats complémentaires, qui seuls permettront l’ouverture de réelles négociations dans un calendrier réaliste.» En effet, le 12 septembre, Dominique de Villepin avait exprimé son souhait «d’élargir le champ des négociations » avec les régions. Les régions, avait-t-il ajouté, doivent avoir « les moyens de leur développement », en particulier dans les domaines de « la recherche, de l’enseignement supérieur, des infrastructures publiques, du logement social et du logement étudiant ».
L’ARF considère que ces compléments de mandats devront inclure l’augmentation des enveloppes dédiées aux futurs CPER et prendre en compte de nouvelles thématiques répondant aux priorités régionales. «Seul un desserrement du calendrier des négociations pourrait le rendre réaliste », ajoute l’association.
Par ailleurs, selon ARF, le couple Etat-régions demeurant le pivot des CPER, en cas de contractualisation directe de l’Etat avec d’autres niveaux de collectivités, les régions se réservent le droit de ne pas participer, notamment financièrement, aux projets contractualisés.
Enfin, elle rappelle que la confirmation, de la part de l’Etat, de sa volonté d’achever les contrats de plan en cours reste indispensable.
L’ARF conclut que, dans l’attente de ces évolutions, «les régions ont d’ores et déjà décidé d’élaborer leur plate-forme de négociation, en y associant l’ensemble des collectivités et des forces vives de leur territoire ».

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrats de projets Etat-régions : l’ARF prend acte de l’évolution du premier ministre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement