Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Fonction publique territoriale : le jour de carence a réduit l’absentéisme de courte durée

Publié le 14/06/2013 • Par Martine Doriac • dans : A la Une RH, Actu Emploi, Actu expert santé social, Dossiers Emploi, France, Toute l'actu RH

Bureau chaise vide
Getty Images
Alors que le taux d’absentéisme augmente régulièrement depuis cinq ans dans la fonction publique territoriale, il a ralenti sa progression l’an dernier sous l’effet d’une baisse des arrêts de courte durée pour maladie ordinaire, selon une étude de Sofcap de juin 2013. Mais l’économie générée est faible au regard du coût des arrêts longs qui, eux, continuent d’augmenter.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après cinq ans de hausse continue du taux d’absentéisme dans les collectivités (+ 14 % depuis 2007), celui-ci ralentit sa progression en 2012. La raison : une baisse des arrêts de courte durée (moins de 15 jours) pour maladie ordinaire qui représentent 48 % de l’ensemble des arrêts, mais seulement 6 % des jours d’arrêts (alors que ceux supérieurs à 15 jours constituent 24 % des arrêts, les accidents du travail 19 %, 4 % la longue maladie 4 %, la maternité 3 % et le congé longue durée 2 %).

Moins d’agents se sont donc arrêtés l’an dernier, moins souvent et moins longtemps en maladie ordinaire, et la durée de ces absences diminue. L’effet « jour de carence » paraît indéniable : les arrêts d’un jour se sont réduits de 43,2 %, ceux de deux jours de 18 % et ceux de trois jours de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

L'étude complète

Cet article fait partie du Dossier

L'absentéisme des agents publics : un symptôme, des remèdes

Sommaire du dossier

  1. Idées vraies, idées fausses sur l’absentéisme dans les collectivités locales
  2. Absentéisme pour raisons médicales : quelles idées évacuer, quelles solutions mettre en place ?
  3. Absentéisme : les fonctionnaires territoriaux ne sont pas des fainéants
  4. L’absentéisme dans la fonction publique territoriale progresse de 26% en 8 ans
  5. Lutte contre l’absentéisme : miser d’abord sur la prévention
  6. Absentéisme : le recours aux médecins de contrôle, un bon remède?
  7. Un service pour vérifier l’aptitude à l’embauche et les arrêts de maladie des agents
  8. « L’absence est presque toujours une coproduction »
  9. Rogner les primes, la méthode choisie pour réduire l’absentéisme
  10. Absentéisme : 3 fois plus d’arrêts dans les grandes collectivités que dans les petites
  11. Hausse de l’absentéisme: un symptôme, pas une fatalité
  12. Absentéisme dans la fonction publique : des chiffres et des êtres
  13. Le coût élastique de l’absentéisme dans la fonction publique territoriale
  14. Fonction publique territoriale : le jour de carence a réduit l’absentéisme de courte durée
  15. Le lien entre absentéisme et jour de carence est-il établi ?
  16. Combattre l’absentéisme et ses conséquences
  17. Des leviers pour prévenir l’absentéisme
  18. Horaires atypiques : une pénibilité méconnue
  19. Vers une généralisation du contrôle par l’assurance maladie des arrêts de travail en 2016
  20. Prévenir le mal-être au travail : le rôle central des DRH
  21. Psychologues du travail : une présence à asseoir
  22. Roussillon : des agents d’entretien plus professionnels et moins souvent absents
  23. Clermond-Ferrand : un groupe de travail pluridisciplinaire sur les risques psychosociaux
  24. Identifier le stress de ses collaborateurs
  25. « La proximité donne du sens et de la reconnaissance » – Entretien avec Michèle Cros, médecin de prévention
4 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fonction publique territoriale : le jour de carence a réduit l’absentéisme de courte durée

Votre e-mail ne sera pas publié

Sergiolebufalo

17/06/2013 09h23

Je regrette l’effet d’annonce « racoleur » choisi par l’auteur de l’article. L’étude démontre que le jour de carence a peu d’impact sur les finances publiques, comme l’a affirmé la ministre de la FP et le président de la république hier soir.
Le reste de l’étude, très intéressante, aurait dû être mis + en avant. L’employabilité des agents âgés passe par le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, la mobilité, la formation continue, la reconnaissance professionnelle. Autant de pistes prioritaires pour les DRH afin d’instaurer un mieux être des fonctionnaires dans leur emploi.
Ce doit être la priorité dans les collectivités locales!

michèle

17/06/2013 11h35

Bien sûr que l’absenteïsme a été réduit !
La journée de carence étant un manque à gagner trop important pour un petit salaire on vient au travail même malade.
Au lieu de rester au lit et de se remettre rapidement, on fait acte de présence au travail pour ne pas voir son salaire baisser.
le résultat :
efficacité nulle, on est au bureau sans être vraiment là.
on contamine les collègues
on met deux fois plus de temps à se remettre.
L’absenteïsme baisse mais pas autant que l’efficacité !

Hervé

22/06/2013 11h23

L’absentéisme augmente : plus d’un point d’augmentation en cinq ans! Jusqu’à quand aura-t-on cette progression? Surtout, n’oubliez pas ceux qui restent à travailler toujours plus pendant que certains malades parfois imaginaires (qui se plaignent un peu trop et qui existent grâce à la complaisance de certains médecins) sont absents…

Franck Bianco

19/08/2013 04h19

Premières tendances de l’année 2012.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement