Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Midi-Pyrénées. Les associations des sinistrés déplorent l’absence des collectivités dans le dossier pénal d’AZF

Sécurité civile

Midi-Pyrénées. Les associations des sinistrés déplorent l’absence des collectivités dans le dossier pénal d’AZF

Publié le 21/09/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Jour pour jour, cinq ans après, élus et associations de victimes se sont retrouvés autour du rond-point du 21 septembre à Toulouse pour commémorer l’anniversaire de l’explosion de l’usine AZF qui a fait 30 morts et des milliers de blessés.
Dans leurs discours, les représentants des associations ont interpellé les pouvoirs publics qui, selon elles, n’ont pas assez fait pour les victimes ni pour mettre en place de véritables mesures de sécurité. Frédéric Arrou de l’association des sinistrés du 21 septembre a déploré « l’absence des collectivités territoriales dans le dossier pénal » et demande que la région, le département et la mairie prennent leurs responsabilités.
Dans le dossier AZF, en effet, les collectivités locales ne se sont pas constituées parties civiles.
Pas moins de 200 personnes parmi lesquelles le préfet de région André Viau, le président du conseil régional Martin Malvy (PS) et le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (UMP) s’étaient toutefois réunies à l’heure précise de l’explosion, avant d’observer une minute de silence à 10h17 sur le site de la société Grande Paroisse (groupe Total).
Sur le plan judiciaire « on se dirige chaque jour un peu plus vers un verdict dérisoire lors d’un procès hâtif et tronqué pour ne pas dire bâclé », craint Yves Guilbert de l’association «Plus jamais ça».

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Midi-Pyrénées. Les associations des sinistrés déplorent l’absence des collectivités dans le dossier pénal d’AZF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement