Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Ile-de-France. La région souffre de fortes disparités en ce qui concerne la démographie médicale

Santé publique

Ile-de-France. La région souffre de fortes disparités en ce qui concerne la démographie médicale

Publié le 29/09/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La répartition des médecins en Ile-de-France souffre de fortes disparités entre les départements et les communes, certaines étant particulièrement sinistrées, révèle une étude publiée le 29 septembre par l’association Regroupement Implantation Redéploiement (RIR) Ile-de-France.
Avec 424 médecins pour 100.000 habitants, l’Ile-de-France est certes largement au-dessus de la moyenne nationale de 324, souligne l’étude, mais tandis que Paris comptabilise 845 praticiens pour 100.000 habitants, la Seine-et-Marne n’en affiche que 250, et la Seine-Saint-Denis 280.
Pour remédier à ces disparités, l’association RIR IDF, créée l’année dernière avec le soutien de l’Association des maires d’Ile-de-France et l’Union régionale des médecins libéraux propose de regrouper les professionnels de santé dans des cabinets de groupe de 15 à 25 praticiens pour mutualiser les frais d’installation, notamment d’immobilier.
« Des spécialités de premier recours ont déjà disparu dans de nombreuses communes », ajoute le RIR, qui a dressé un diagnostic précis dans 27 villes franciliennes.
Ces déséquilibres vont d’ailleurs s’aggraver avec les départs à la retraite de nombreux praticiens prévus dans les années qui viennent, s’inquiète l’étude, soulignant que dans l’échantillon des communes étudiées, seuls 70% des départs ont été compensés par l’arrivée de nouveaux confrères ces six dernières années.
Sur la région, la densité médicale devrait ainsi baisser de 20% entre 2008 et 2015, avec une situation « particulièrement alarmante » pour certaines spécialités comme l’ophtalmologie et la gynéco-obstétrique, où la diminution de praticiens devrait atteindre 50%.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. La région souffre de fortes disparités en ce qui concerne la démographie médicale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement