Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Nord-Pas-de-Calais. GSK investit pour des vaccins en France, 600 emplois crées d’ici cinq ans

Publié le 29/09/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé le 29 septembre qu’il allait investir 500 millions d’euros pour agrandir son usine de Saint-Amand-les-Eaux qui produira notamment son vaccin contre le cancer du col de l’utérus, le Cervarix, créant 600 emplois d’ici 2011.
Le groupe construira de nouvelles infrastructures sur le site de sa filiale Stérilyo, qui emploie déjà 125 personnes dans cette ville située près de Valenciennes. Les travaux devraient démarrer fin 2006. Au total, 600 emplois devraient donc être créés sur le site.
Glaxo développera son vaccin contre le cancer du col de l’utérus pour lequel il a demandé en mars une autorisation aux autorités sanitaires européennes, ainsi que ses futurs vaccins conjugués contre la méningite et le vaccin contre la grippe.
« Parmi les principaux atouts qui ont présidé à la décision » d’implantation en France, figurent « l’implication des autorités nationales en termes d’attractivité, le haut niveau de formation et de capacité de recherche, la tradition et le savoir faire technologique, les infrastructures et le rationnel industriel », a expliqué Christophe Weber, président de GSK France.
« C’est une satisfaction pour l’emploi car la région Nord-Pas-de-Calais a beaucoup souffert des crises industrielles, notamment dans le charbon et le textile », a commenté le député-maire communiste de Saint-Amand Alain Bocquet.
Cet investissement industriel est le plus gros réalisé dans la région depuis l’implantation de Toyota à la fin des années 1990.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nord-Pas-de-Calais. GSK investit pour des vaccins en France, 600 emplois crées d’ici cinq ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement