Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Projet de loi de décentralisation : six sénateurs des Bouches-du-Rhône manifestent contre

Publié le 30/05/2013 • Par avec l'AFP • dans : Régions

Six sénateurs des Bouches-du-Rhône de tous bords politiques ont manifesté jeudi devant le Sénat, avec d'autres élus de leur département, contre le projet de loi de décentralisation qui prévoit la création d'une métropole Aix-Marseille-Provence,

Les socialistes Samia Ghali, Serge Andreoni et Roland Povinelli, les UMP Sophie Joissains et Bruno Gilles, et la communiste Isabelle Pasquet s’étaient joints à une trentaine d’autres élus, ceints d’écharpes tricolores ou rouge et jaune, les couleurs de la Provence au moment où commençait dans l’hémicycle l’étude du texte. Le sénateur Jean-Noël Guérini, président du conseil général solidaire du mouvement, n’était pas présent. 109 maires sur les 119 des Bouches-du-Rhône s’opposent au projet.

Jean-Claude Gaudin (UMP), sénateur-maire de Marseille, est le seul sénateur du département favorable au projet du gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

« Cette métropole ne servira à rien », a lancé Samia Ghali. « Il est normal que Paris aide Marseille, mais ce n’est pas avec des mots que Marseille sera aidé, mais avec des moyens », a ajouté la sénatrice. « Avec 3 milliards sur 12 ans, Marseille pourrait rattraper son retard en matière de transports », a -t-elle jugé, prévenant que « tant que nous n’aurons pas l’engagement du Premier ministre sur les moyens qui vont être donnés à Marseille, je ne voterai pas le projet de loi ».

« On est tous ensemble, PS, PC, UMP, UDI, parce que sinon c’est la fin de nos communes », a déclaré Sophie Joissans,affirmant qu’avec la métropole, « on nous fait une centralisation territoriale ».

Pour Roland Povinelli, sénateur-maire d’Allauch, « une métropole de 1,8 million d’habitants ne pourra jamais avoir la proximité des maires ».

René Raimondi, le maire de Fos-sur-Mer, a de son côté menacé « de quitter le PS le jour où cette loi sera votée ».

Les six sénateurs protestant dans la rue avaient rencontré dans la matinée la ministre Marylise Lebranchu. « Elle nous a dit qu’elle ne nous donnera pas d’argent », a précisé Samia Ghali en marge de la manifestation, tandis que des témoins faisaient état d’échanges vifs entre les deux femmes.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Projet de loi de décentralisation : six sénateurs des Bouches-du-Rhône manifestent contre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement