Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

ACTE III DE LA DÉCENTRALISATION

Projet de loi « Lebranchu » : les écologistes voteront contre, sauf si…

Publié le 28/05/2013 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Vilipendant le manque de clarté et d’ambition de l’acte III de la décentralisation, les sénateurs EELV seraient, malgré tout, prêts à approuver le texte si le suffrage universel direct était introduit dans les métropoles.

Les oreilles des édiles socialistes ont sifflé, ce mardi 28 mai 2013. Lors d’une conférence de presse sur le premier des trois projets de loi « Lebranchu », le sénateur et président de la Fédération des élus verts et écologistes (FEVE), Ronan Dantec (EELV), s’en est pris à ses camarades du PS : « Ils ont été incapables de se mettre d’accord entre eux et de dépasser leur patriotisme d’échelon. Cela en dit long sur l’immobilisme français. »

Pour la fusion métropole-département – « Au lieu d’avoir l’agenda 21 du XXIe siècle, on se retrouve avec un saucissonnage qui suscite une énorme perplexité », a renchéri la sénatrice écologiste Hélène Lipietz. La priorité accordée aux métropoles dans l’examen des trois textes gouvernementaux heurte la sensibilité régionaliste des parlementaires écologistes.
« Il est hors de question pour les régions de se laisser dépouiller. Nous ne voulons pas non plus que les territoires ruraux se transforment en réserves d’Indiens », a mis en garde Hélène Lipietz.

Partisans, à terme, de la suppression du département, les écologistes du Sénat souhaitent que les quatorze métropoles programmées par le gouvernement se substituent, sur leur territoire, aux conseils généraux.

Contre le « doge de Lyon » – Une mini-révolution qui, selon eux, doit s’accompagner par l’instauration immédiate du suffrage universel direct. « La métropole de Lyon va être gouvernée, dans un premier temps, par un doge élu par les princes des alentours. Ce despote ne sera absolument pas républicain », s’est alarmée Hélène Lipietz, dénonçant « une vision archaïsante » de la démocratie locale.

Les écologistes font de cette question un marqueur. Le Nantais Ronan Dantec compte sur Jean-Marc Ayrault pour convaincre ses amis socialistes… A défaut de suffrage universel direct dans les métropoles, les sénateurs écologistes voteront contre le texte.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Projet de loi « Lebranchu » : les écologistes voteront contre, sauf si…

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement