logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/16807/le-financement-des-sdis-via-les-contributions-communales-perdure-car-leur-suppression-doit-etre-reportee-a-2010-3/

SÉCURITÉ CIVILE
Le financement des Sdis via les contributions communales perdure car leur suppression doit être reportée à 2010
Hervé Jouanneau | A la une | Actualité Club Techni.Cités | France | Publié le 10/10/2006 | Mis à jour le 22/07/2013

Deux ans après la loi de modernisation de la sécurité civile qui place les conseils généraux en première ligne dans la gestion et le financement des services d’incendie et de secours (Sdis), la suppression annoncée des contributions communales et intercommunales pourrait bien être remise en cause. Intervenant en clôture du Congrès annuel des sapeurs-pompiers de France, le 7 octobre à Pau, Nicolas Sarkozy a en effet confirmé que la suppression de ces contributions, prévue initialement en 2006 par la loi relative à la démocratie de proximité du 27 février 2002 puis renvoyée à 2008, était finalement reportée à 2010 afin de « réfléchir sereinement » à l’avenir du financement des Sdis. Un amendement au projet de loi de finances rectificatives, prochainement soumis au Parlement, devrait entériner ce report.
Par ailleurs, évoquant la dangerosité du métier de sapeur-pompier et « le lourd tribut payé par les soldats du feu » chaque année, Nicolas Sarkozy, a souhaité que l’Etat donne «à toutes les veuves et conjoints de sapeurs-pompiers qui ont perdu la vie en service» la possibilité «de se voir proposer automatiquement un emploi dans la fonction publique». Le ministre de l’intérieur a précisé qu’il s’agirait d’une «intégration directe» sans concours.

Lire aussi la Gazette du 16 octobre