Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

économie mixte

La France compte 1 111 entreprises publiques locales, dont 110 sociétés publiques locales

Publié le 22/05/2013 • Par Claudine Farrugia-Tayar • dans : France

A l’occasion du lancement de la 2e semaine nationale des entreprises locales, qui aura lieu du 27 mai au 2 juin 2013, Jean-Léonce Dupont, président de la fédération des EPL, et vice-président (UDI-UC) du Sénat, a dressé le bilan des actions engagées par la fédération.

En France, on recense à ce jour un peu plus de 1 100 entreprises publiques locales, parmi lesquelles 960 SEM, 110 SPL et 41 SPLA (sociétés publiques locales d’aménagement). « La création de sociétés publiques locales a franchi la barre des cent unités, ces structures connaissent un franc succès. Leur souplesse de création, seulement 2 actionnaires au lieu des 7 requis dans le cas des SEM, constitue l’un des atouts », a-t-il expliqué.

Pour parfaire la panoplie des outils mis à la disposition des élus, la fédération devrait déposer dans quelques semaines une proposition de loi visant à créer des SEM contrat.

Une alternative à la « DSP » Dans ce cas, l’actionnaire privé opérateur est choisi par la collectivité en amont de la constitution de la société, par voie d’appel d’offres. A l’issue de ce dernier, la SEM contrat se voit confier la mission ou le service, sans nouvelle mise en concurrence.

Le privé pourrait être majoritaire, la part publique du capital pouvant varier de 34 à 85 % en fonction du niveau de maîtrise désiré par les élus. La présidence reviendra à un élu, et un pacte d’actionnaires obligatoire précisera les conditions d’exercice du partenariat. Quant à la durée de vie de la SEM contrat, elle sera limitée à l’exécution de la mission confiée.

« Ce sera donc une SEM monocontrat », a précisé Jean-Léonce Dupont. « Par rapport à la délégation de service public, la SEM contrat permet à une collectivité de reprendre le contrôle sur des activités qui avaient été externalisées (eau, énergie, transports), là où la capacité industrielle s’avère importante », a-t-il commenté.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La France compte 1 111 entreprises publiques locales, dont 110 sociétés publiques locales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement