Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Bourgogne. L’enquête publique sur la mine de charbon dans la Nièvre a débuté

Publié le 16/10/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’enquête publique portant le projet d’exploitation d’une mine de charbon dans la Nièvre, contesté par les riverains qui craignent des retombées négatives pour l’environnement, a débuté le 16 octobre. La procédure d’enquête publique doit durer jusqu’au 20 novembre.
Le 14 octobre, quelques 300 personnes avaient participé à une réunion organisée par l’association de défense du sud-nivernais (ADSN) opposée au projet, à Lucenay-lès-Aix, une des trois communes avec Cossaye et Toury-Lurcy situées dans le périmètre de la concession.
Lors de ce rassemblement, de nombreuses questions avaient été soulevées sur les rejets de dioxyde de carbone (CO2), l’aménagement nécessaire de lignes à très haute tension ou la position du conseil général, favorable à la mine mais avec des réserves sur l’environnement, a indiqué le président de l’ADSN, Jean Montaigut.
Le 16 octobre, très peu d’habitants étaient venus dans les trois mairies consulter le dossier soumis à enquête publique, déposé par la société d’exploitation des ressources énergétiques du Nivernais (Seren), l’entreprise créée pour valoriser le gisement de charbon.
« Les documents sont connus depuis quelques semaines déjà. La seule nouvelle pièce porte sur le périmètre exact de la concession », a précisé Jean Montaigut.
A la préfecture à Nevers, une seule personne s’est rendue au bureau de l’environnement et de l’urbanisme voir le dossier mis à disposition.
« La mobilisation va monter en puissance », a assuré Jean Montaigut, en ajoutant qu’il attendait par exemple « de savoir comment envoyer nos observations à la préfecture ».
Trois réunions sont prévues dans le mois, en présence des initiateurs du projet et d’élus.
La mine de charbon à ciel ouvert et la centrale thermique qui l’accompagnerait pourraient être exploitées fin 2011 et employer 400 personnes, selon ses promoteurs.

marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bourgogne. L’enquête publique sur la mine de charbon dans la Nièvre a débuté

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement