Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Emprunts toxiques

La dévaluation du yen face au dollar offre une opportunité de sortie exceptionnelle

Publié le 15/05/2013 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Billet de 1 dollar froissé
Image_of_Money
Depuis début 2013, le yen a perdu 15 % face au dollar du fait de la politique monétaire du Japon, mais aussi du nouvel attrait pour le dollar. Cette situation qui ne s’était pas présentée depuis fin 2008 est une opportunité pour les collectivités locales possédant des produits toxiques indexés sur la parité yen/dollar de s’en libérer avec des coûts réduits.

Classés hors charte Gissler du fait de leur très forte toxicité, les prêts à risque indexés sur la parité yen/dollar ont été essentiellement commercialisés par Dexia. Selon nos informations, à fin 2009, les 69 produits souscrits par une cinquantaine de collectivités et de syndicats totalisaient un encours de près d’un milliard d’euros.
La dévaluation du yen permettant de réduire les soultes de 30 % à 40 % associée à des conditions de refinancement sur les marchés plus favorables offre « une fenêtre de marché exceptionnelle pour sortir de ces produits très risqués », assure Mikaël Rouxel, DGA ressources d’Asnières qui vient de conclure un accord avec Dexia sur un tel produit.

« C’est le moins mauvais moment pour sortir de ces formules d’endettement à risque, assure Emmanuel ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La dévaluation du yen face au dollar offre une opportunité de sortie exceptionnelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement