Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Hôtel-Dieu à Paris : les urgences fermeront le 4 novembre 2013

Publié le 14/05/2013 • Par avec l'AFP • dans : Régions

La direction de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) a annoncé mardi 14 mai 2013 dans un communiqué que les urgences de l'Hôtel-Dieu, plus ancien hôpital de Paris, fermeraient le 4 novembre.

« La directrice générale (de l’AP-HP, Mireille Faugère) a annoncé la fermeture à partir du lundi 4 novembre 2013 » des urgences, lors d’une réunion de la Commission médicale d’établissement (CME), avait indiqué à l’AFP l’un de ses membres.

Dans un communiqué, la direction de l’AP-HP a confirmé cette décision: « L’AP-HP présente une structure de soins ambulatoires (sans hébergement à l’hôpital), sans rendez-vous, fonctionnant 24h/24 et l’organisation permettant de transférer, à partir du 4 novembre prochain, l’activité des urgences de l’Hôtel-Dieu ».

La nouvelle organisation « prévoit le maintien des activités médico-judiciaires, la fermeture du SAU (service d’accueil des urgences) de l’Hôtel-Dieu, accompagnée du renforcement des moyens d’accueil dans ces SAU, de la mise en place à l’Hôtel-Dieu d’un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) ».

La direction précise que l’ensemble du projet a été soumis à l’Agence régionale de santé: « les conclusions ont été présentées ce (mardi) matin à la CME et le seront à l’ensemble des autres instances centrales et locales dans les jours et semaines à venir ».

Situé sur l’Ile de la Cité, au coeur de la capitale, l’Hôtel-Dieu rayonne sur neuf arrondissements de Paris, soit 370.000 Parisiens.

Une vaste restructuration a déjà entraîné le transfert de plusieurs services vers l’hôpital Cochin, option préférée à une rénovation jugée trop onéreuse.

La direction de l’AP-HP souhaite faire de l’établissement un « hôpital debout », privé de lits d’hospitalisation, et un centre de recherche, qui abriterait également les locaux administratifs de l’AP-HP.

Cette décision était évoquée depuis de nombreux mois et les syndicats ont manifesté à plusieurs reprises contre la fermeture des urgences qui ont accueilli 43.000 personnes en 2011.

En novembre, la CME, instance au rôle majeur dans la politique médicale des hôpitaux, s’était prononcée pour la fermeture progressive en 2013, invoquant des raisons de sécurité pour les patients.

Le président du conseil de surveillance de l’AP-HP et député PS Jean-Marie Le Guen avait indiqué fin février que les urgences seraient remplacées par « un centre d’accès aux soins en urgence ouvert 24/24 à tous les cas non graves ».

En revanche, le maire de Paris Bertrand Delanoë, dans une lettre à Mme Faugère, s’était dit « personnellement très attaché » au maintien des urgences.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hôtel-Dieu à Paris : les urgences fermeront le 4 novembre 2013

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement