logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/166124/les-ruraux-veulent-aussi-leur-grand-pari/

RURALITÉ
Les ruraux veulent aussi leur grand pari
Pablo Aiquel | France | Publié le 06/05/2013

Un colloque pour définir des orientations et des actions concrètes pour l’avenir des territoires ruraux se tiendra le 6 juin 2013 à Vichy (Allier). Il a été baptisé « Campagnes : le grand pari ».

Le premier colloque national sur l’avenir des territoires ruraux [1] se déroulera le 6 juin prochain à Vichy (Allier), à l’initiative des auteurs du « manifeste pour les nouvelles ruralités » [2], les présidents des conseils généraux de l’Allier, du Cher, de la Creuse et de la Nièvre.

Baptisé « Campagnes : le grand pari », le colloque est une étape de cette démarche qui vise à explorer des modèles de développement complémentaires face à la place de plus en plus grande des métropoles. La journée doit permettre de définir des orientations et des actions concrètes pour l’avenir des territoires ruraux.
La ministre de l’Egalité des territoires et du logement, Cécile Duflot, participera au colloque.

Espaces actifs, industriels, créatifs et porteurs d’avenir – « La ruralité est une chance, pas un handicap. Les espaces ruraux ne sont pas des espaces du passé, ce ne sont pas des lieux de loisirs pour populations urbaines. Ce sont des espaces actifs, industriels, créatifs et porteurs d’avenir », soulignent dans un communiqué les présidents Jean-Paul Dufrègne (Allier), Alain Rafesthain (Cher), Patrice Joly (Nièvre) et Jean-Jacques Lozach (Creuse), qui remettront un rapport à l’Assemblée des départements de France (ADF) en décembre.

Services au public, enjeu numérique, vivre-ensemble, place de la culture, intergénérationnel… seront autant de problématiques abordées au cours du colloque « Campagnes : le grand pari ».

Une trentaine de départements – Parmi les intervenants invités, la présidente de Solidarité rurale du Québec [3], Claire Bolduc, le sociologue et directeur de recherche au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po), Jean Viard [4], ou encore le directeur du Centre d’économie sociale Travail et société (CESTES) et rédacteur en chef de la Revue internationale de l’économie sociale [5] (Recma), Jean-François Draperi.

Une trentaine de départements ont déjà rejoint cette démarche, parmi lesquels les Côtes d’Armor, le Pas-de-Calais, le Lot, le Finistère, le Cantal, le Puy-de-Dôme, la Haute-Vienne, les Hautes-Pyrénées, l’Ain, les Vosges, la Drôme, les Pyrénées- Orientales, et le Lot-et-Garonne.

POUR ALLER PLUS LOIN