Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Les élus locaux entre inquiétudes et désir de réforme, d’après les résultats de la consultation de la FED

Sondage

Les élus locaux entre inquiétudes et désir de réforme, d’après les résultats de la consultation de la FED

Publié le 23/10/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Jacqueline Gourault, présidente de la fédération des élus démocrates (FED), première vice-présidente de l’association des maires de France (AMF), a récemment présenté les résultats d’une enquête de fond sur les attentes et les perceptions des élus locaux, au cours d’une conférence de presse au siège de l’UDF. Le dépouillement, la synthèse et l’analyse des réponses ont été réalisés par l’IFOP.
La FED avait adressé au printemps dernier un long questionnaire à l’ensemble des maires et présidents de communauté de France. Plus de 1600 questionnaires ont été retournés.
Première confirmation : il existe une véritable attente de dialogue des élus locaux dans une période de profonde évolution pour les collectivités territoriales. Quelques points forts émergent : les maires et présidents d’EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale) jugent le système institutionnel local démocratique, mais peu pertinent et peu efficace. Ils sont nombreux à souhaiter une stricte limitation du cumul des mandats et la suppression d’un échelon territorial. 56% des élus se considèrent comme « des acteurs sous tutelle de l’Etat » (seuls 4% estiment être des «acteurs autonomes»). Cette perception est encore plus forte chez les présidents d’EPCI : 74 %. Majoritairement satisfaits de la répartition des compétences entre collectivités locales, ils émettent un jugement positif sur le développement de l’intercommunalité, à condition, disent les maires, qu’il ne se fasse pas au détriment des communes. Ils veulent que l’État conserve une action territoriale, tout particulièrement en matière de services publics et d’infrastructures. L’intercommunalité est « positive » pour 64% des « simples maires », pour 86 à 90% des présidents d’EPCI. Dans l’exercice de leur mandat au quotidien, les maires considèrent qu’ils ne sont « pas suffisamment protégés » par rapport aux risques juridiques.
Pour lire l’enquête complète, cliquez sur le lien suivant :

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus locaux entre inquiétudes et désir de réforme, d’après les résultats de la consultation de la FED

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement