logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/165661/intervenants-sociaux-en-commissariat-et-gendarmerie-etat-des-lieux-d%e2%80%99une-fonction-en-plein-essor/

AIDE AUX VICTIMES
Intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie : état des lieux d’une fonction en plein essor
Pascal Weil | Actu experts prévention sécurité | Publié le 02/05/2013

S’appuyant sur une enquête rendue publique le 2 mai 2013, l’association nationale des intervenants sociaux en commissariat et brigade de gendarmerie (Aniscg) dresse un état des lieux de la profession. Ces postes de travailleurs sociaux, largement encouragés par le ministère de l’Intérieur, seraient de plus en plus nombreux, majoritairement portés par les collectivités territoriales et en quasi-totalité cofinancés par le fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD).

Début 2012, ils étaient 164 intervenants sociaux, dont 90% de femmes, à exercer leurs missions en commissariat ou gendarmerie. Un effectif en augmentation de 40% depuis 2009. Tels sont les principaux enseignements d’une enquête par questionnaire menée par le cabinet Fors – Recherche sociale pour l’Anicsg auprès de ces travailleurs sociaux d’un nouveau genre dont le rôle est d’assurer l’interface entre la police, la gendarmerie et les services sociaux des collectivités territoriales.

L’enquête montre également que ces professionnels sont répartis dans ⅔ des départements et sont principalement installés dans les commissariats : 59 % des postes se situent ainsi en zone police, 27 % en gendarmerie et 14 % en zone mixte. Enfin, 9 intervenants sociaux interviennent dans les 15 des ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN