Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

Intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie : état des lieux d’une fonction en plein essor

Publié le 02/05/2013 • Par Pascal Weil • dans : Actu experts prévention sécurité

violences_corporelles
Dicom
S’appuyant sur une enquête rendue publique le 2 mai 2013, l’association nationale des intervenants sociaux en commissariat et brigade de gendarmerie (Aniscg) dresse un état des lieux de la profession. Ces postes de travailleurs sociaux, largement encouragés par le ministère de l’Intérieur, seraient de plus en plus nombreux, majoritairement portés par les collectivités territoriales et en quasi-totalité cofinancés par le fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD).

Début 2012, ils étaient 164 intervenants sociaux, dont 90% de femmes, à exercer leurs missions en commissariat ou gendarmerie. Un effectif en augmentation de 40% depuis 2009. Tels sont les principaux enseignements d’une enquête par questionnaire menée par le cabinet Fors – Recherche sociale pour l’Anicsg auprès de ces travailleurs sociaux d’un nouveau genre dont le rôle est d’assurer l’interface entre la police, la gendarmerie et les services sociaux des collectivités territoriales.

L’enquête montre également que ces professionnels sont répartis dans ⅔ des départements et sont principalement installés dans les commissariats : 59 % des postes se situent ainsi en zone police, 27 % en gendarmerie et 14 % en zone mixte. Enfin, 9 intervenants sociaux interviennent dans les 15 des ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie : état des lieux d’une fonction en plein essor

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement