Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Ile-de-France. 85% des trains du Transilen fabriqués en France ; la part du contrat sous-traitée à Alstom reste à définir

Marchés publics

Ile-de-France. 85% des trains du Transilen fabriqués en France ; la part du contrat sous-traitée à Alstom reste à définir

Publié le 25/10/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les nouveaux trains destinés à équiper le réseau Transilien, dans le cadre du contrat de 4 milliards d’euros attribué le 25 octobre au groupe canadien Bombardier, seront à 85% fabriqués en France, a affirmé le 25 octobre à Paris un porte-parole de Bombardier.
Toutefois, ce contrat ne devrait pas se traduire par des effectifs supplémentaires dans l’usine de Bombardier à Crespin, près de Valenciennes (Nord), a-t-il précisé lors de la présentation du nouveau Transilien.
Le nouveau contrat remporté par Bombardier permettra toutefois de « garantir l’emploi sur les dix ans qui viennent », a-t-il assuré.
Le porte-parole a déclaré qu’il avait été demandé au fabricant canadien de sous-traiter une partie du contrat à son concurrent Alstom, sans préciser qui avait formulé cette demande. « On a dit d’entrée qu’on était ouvert à une collaboration », a-t-il indiqué.
Toutefois, la part du contrat qui reviendra au constructeur français n’a pas encore été fixée. « Le contrat sera signé dans les huit, dix jours et c’est seulement après que les négociations avec Alstom reprendront », a dit le porte-parole.
Le constructeur ferroviaire canadien Bombardier a remporté mercredi le contrat de remplacement d’une partie des trains de banlieue de la région parisienne, pour un montant de 4 milliards d’euros, au détriment d’Alstom.
La CFDT du site d’Alstom au Creusot (Saône-et-Loire), qui compte 550 salariés, s’est dite le 25 octobre « scandalisée » que « l’impôt des Français n’aide pas les entreprises françaises à vivre », après la perte du contrat de remplacement de trains de banlieue parisienne.
Le groupe canadien Bombardier « n’emploie que 1.600 personnes en France. Il sera obligé de sous-traiter, dans les pays de l’Est comme il le fait déjà », a déclaré Patrick Maillot, délégué CFDT au Creusot.
« Les prix à la sous-traitance de Bombardier ne sont pas les nôtres », a ajouté le syndicaliste, également délégué central du groupe Alstom.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. 85% des trains du Transilen fabriqués en France ; la part du contrat sous-traitée à Alstom reste à définir

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement