Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

élections locales

La réforme des modes de scrutin enfin adoptée !

Publié le 17/04/2013 • Par Brigitte Menguy • dans : A la une, France

Vote dans un bureau de vote
Fotolia
Après quatre mois de navettes parlementaires, les députés ont définitivement adopté, mercredi 17 avril 2013, le projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des délégués communautaires.

Un véritable marathon législatif, cette réforme des scrutins locaux ! Déposé fin novembre 2012 par le gouvernement, le projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des délégués communautaires, et modifiant le calendrier électoral, est désormais loi depuis mercredi 17 avril. Seule une saisine – probable – du Conseil constitutionnel pourrait encore retarder son application. L’occasion de revenir sur les changements électoraux à venir.

Elections départementales – Tout d’abord, la loi instaure pour les élections cantonales – désormais appelées « départementales » – un scrutin majoritaire binominal mixte. Cette disposition, qui a fait l’objet de nombreuses critiques notamment auprès des sénateurs, va permettre de garantir une parité chez les élus départementaux, tout en préservant l’indispensable lien élu-territoire, grâce à son caractère nominal.
Par contre, ce nouveau scrutin nécessite une diminution de moitié des cantons (de 4 000 à 2 000), ce qui implique un redécoupage qui sera opéré prochainement par les services du ministère de l’Intérieur.

Elections municipales – Ensuite, la loi fixe définitivement à 1 000 habitants (contre 3 500 habitants actuellement) le seuil au-dessus duquel s’appliquera le scrutin de liste (avec obligation de parité) pour les élections municipales de 2014. Abaissé un temps à 500 habitants, le seuil de 1 000 habitants finalement retenu répond notamment au souhait formulé par l’Association des maires de France (AMF).

Avancée démocratique pour les conseillers communautaires- Quant à l’Assemblée des communautés de France (Adcf), elle se réjouit de la grande avancée démocratique que la loi apporte en instaurant l’élection directe, par fléchage, des conseillers communautaires dans le cadre des élections municipales.
Mais elle aurait préféré que le seuil soit fixé à 500 habitants et non à 1 000.

Enfin, au regard de l’année 2014 fortement chargée par les élections municipales, sénatoriales et européennes, le texte reporte à 2015 les élections départementales et régionales.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

3 Réagir à cet article

Sur le même sujet

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La réforme des modes de scrutin enfin adoptée !

Votre e-mail ne sera pas publié

logatetu

18/04/2013 05h02

Le couple départemental sera MF ( Mâle-Femelle ! ) , LL , BB , GG , TT , pour tous !

Georges

18/04/2013 10h46

le planning des elections est adapté.
qu’on ne melange pas toutes les echeances electorales, les enjeux sont importants.
enfin la navette a aboutie pour definir les modes de scutin.

parité chez les Elus departementaux, ce n’est pas du luxe. en plus les Elues féminines apportent plus de retour positifs aux fonctionnairtes territoriaux que leurs homologues masculins. feminiser c’est bien.

quand à nos Elus communautaires; ils vont enfin etre élus au suffrage direct. voilà encore une bonne chose. sinon, on avait l’impression d’avoir des representants qui sont parachutés avec peu de transparences.

il ne manque plus qu’une pensée simplificatrice dans le fonctionnement territoriale et l’affaire est dans le sac. chaque collectivité a ses personnels competents et un vrai savoir faire. l’objectif n’est pas de reduire les fonctionnairtes dont tout le monde a besoin mais de simplifier le processus decisionnel, pour appliquer des services publics de qualité.

pachoute

18/05/2013 06h00

les deputes et senateurs pourront-ils aussi etre maires ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement