Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Les syndicats des pompiers « pros » veulent voir Sarkozy au plus vite

Publié le 09/11/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les principaux syndicats de sapeurs-pompiers professionnels ont écrit à leur ministre de tutelle, Nicolas Sarkozy, pour lui demander de « bien vouloir les rencontrer dans les meilleurs délais », avant que leur « exaspération » ne s’exprime « une nouvelle fois dans la rue ».
Dans un courrier au ministre de l’intérieur, les organisations syndicales SNSPP/CFTC, CGT, FO et Autonomes évoquent l’enlisement des négociations avec les élus de la Conférence nationale des services d’incendie et de secours (CNSIS, créée en 2004).
Ils rappellent à Nicolas Sarkozy qu’en avril 2006, il avait « désigné Brice Hortefeux comme interlocuteur privilégié des sapeurs-pompiers professionnels ». Puis, « le 18 septembre, ce dernier nous a renvoyés à une négociation avec les élus de la CNSIS (…). Le 24 octobre, au terme de trois réunions de travail, les élus de la CNSIS nous ont renvoyés à leur tour à votre arbitrage », assurent-ils.
« Nous n’acceptons pas d’être les otages d’un jeu politique qui se joue entre les ‘payeurs’ présidents des conseils d’administrations des services départementaux d’incendie et de secours, l’assemblée des départements de France et l’Etat », insistent les syndicats, demandant au ministre de prendre ses « responsabilités ».
La lettre évoque notamment « l’absence de proposition de rétablissement de la nouvelle bonification indiciaire » (prime qui avait été accordée puis retirée par décret en juillet, ndlr) et « l’absence de mesures reconnaissant la dangerosité et la pénibilité » du métier.
Une manifestation des pompiers professionnels est prévue le 21 novembre à Paris.
« Depuis deux ans, on ne rencontre pas M. Sarkozy », a affirmé Patrice Beunard, secrétaire général du SNSPP-CFTC (premier des syndicats), alors que, lors de son premier mandat, on l’avait vu une bonne dizaine de fois ».
Rappelons que les 37.800 professionnels, soit 15% de l’effectif total des pompiers, sont placés sous la tutelle du ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire.

Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les syndicats des pompiers « pros » veulent voir Sarkozy au plus vite

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement