Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Des difficultés sont attendues au démarrage du recyclage des déchets électroniques

Publié le 10/11/2006 • Par La Rédaction • dans : Europe

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Des difficultés sont attendues au démarrage de la nouvelle filière de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) le 15 novembre, selon les professionnels du secteur.
« Nous nous attendons à des difficultés au démarrage », a indiqué le 9 novembre Alain Grimm-Hecker, président d’Eco-Systèmes, un des éco-organismes chargés d’assurer la collecte et le recyclage des frigos, téléviseurs et autres ordinateurs hors d’usage.
La mise en place de la filière fait suite à une directive européenne rendant obligatoire la collecte et le recyclage de ces équipements.
L’objectif européen est de collecter fin 2006 4 kg de DEEE par personne et par an, contre 2 kg aujourd’hui. « Fin 2006, c’est absolument impossible d’être à 4 kg », a indiqué Michel Collin, directeur général d’Eco-Systèmes. « Mais d’ici trois ans, on a prévu d’arriver à 5,2 kg », a-t-il ajouté.
Les opérations de collecte et de dépollution sont particulièrement complexes parce qu’elles nécessitent des traitements différents selon les appareils concernés (écrans, « petits appareils en mélange » tels que les jouets, téléphones portables, bricolage, gros appareils ménagers hors froid, gros ménager froid).
Au total, quatre éco-organismes à but non lucratif, représentant les producteurs et les distributeurs de ces équipements, ont été agréés par les pouvoirs publics – Eco-Systèmes, European Recycling Platform (ERP), Ecologic et Récylum.
Le coût du recyclage sera répercuté intégralement sur le consommateur : l’étiquette des produits neufs comportera dès le 15 novembre le coût du traitement en fin de vie : 6 euros pour un lave-linge, 3 à 8 euros pour une télé selon sa taille, 13 euros pour un frigo.
Un logo représentant une poubelle verte barrée rappelant que le matériel ne doit pas être jeté à la poubelle y sera également apposé. Les distributeurs seront obligés de reprendre un appareil usagé lors de l’achat d’un produit neuf du même type.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des difficultés sont attendues au démarrage du recyclage des déchets électroniques

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement