Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Ile-de-France. L’AP-HP estime que le transfert de la maternité d’Ivry se justifie par « une offre déséquilibrée »

Hôpitaux

Ile-de-France. L’AP-HP estime que le transfert de la maternité d’Ivry se justifie par « une offre déséquilibrée »

Publié le 15/11/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le transfert de la maternité Jean-Rostand d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) au CHU du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) a été décidé dans un contexte où l’offre pour les grossesses à risques apparaissait « déséquilibrée » dans les départements de la petite couronne, a indiqué le 14 novembre l’assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).
Ce transfert est dénoncé comme une « remise en cause générale » de l’hôpital public de proximité par la municipalité (PCF) d’Ivry-sur-Seine qui organise le 19 novembre un référendum local sur le devenir de la maternité Jean-Rostand. Depuis le 11 novembre, la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité a fait savoir qu’elle soutenait ce référendum. Le comité local de défense de l’hôpital Jean Rostand estime, quant à lui, que le gouvernement persiste dans sa volonté de démanteler service par service cet hôpital » et « ne tient » pas « compte des besoins de la population ». Depuis 1993, « dix maternités ont fermé dans le Val-de-Marne et notre secteur de santé qui couvre 14 villes et 421.000 habitants ne dispose plus que de deux établissements », rappelle t-il. Or la maternité de proximité de cet hôpital public « réalise 2.200 naissances par an », souligne le comité,
L’AP-HP considère pour sa part qu' »avec 15 maternités, elle joue un rôle sanitaire prépondérant en Ile-de-France dans l’accompagnement des grossesses à risques ». Mais, avec des maternités « concentrées » à Paris, « l’offre apparaît déséquilibrée vis-à-vis des départements de la proche couronne », poursuit-elle.
« C’est dans ce contexte que le transfert de la maternité de type 1 de Jean-Rostand à l’hôpital Bicêtre, situé à 2 kilomètres, a été adopté en 2004 par le conseil d’administration », indique l’AP-HP.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. L’AP-HP estime que le transfert de la maternité d’Ivry se justifie par « une offre déséquilibrée »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement