Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Emploi

Un homme perché sur une grue à Albi pour protester contre son licenciement par la mairie

Publié le 11/04/2013 • Par avec l'AFP • dans : Actu Emploi, Régions, Toute l'actu RH

Un homme qui conteste son renvoi par la mairie d'Albi a passé la nuit de mercredi à jeudi 11 avril 2013 en haut d'une grue de 60 m de haut dans le centre de la ville pour obtenir sa réintégration, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Jean-Pierre Belarbi, qui a déjà observé plusieurs jours une grève de la faim fin 2012 pour contester son licenciement, avait appris dans la journée de mercredi qu’il avait été débouté par le Conseil d’Etat, auprès duquel il avait introduit un recours.

Agé de 57 ans, père de 4 enfants, il avait été embauché en 1981 par la mairie d’Albi en tant que gardien de cimetière. Il avait été révoqué en 2012 par mesure disciplinaire, décision qu’il conteste.

Il avait obtenu l’annulation de son licenciement le 14 mai dernier devant le conseil de discipline de recours, à Toulouse, qui avait estimé que les griefs retenus ne justifiaient que 15 jours de mise à pied. Mais la mairie d’Albi avait saisi en référé le tribunal administratif et obtenu la suspension de cette décision, le 3 juillet.

Il a grimpé mercredi vers 20H00 au sommet de la grue utilisée pour la construction d’un centre culturel, où il s’est attaché avec un mousqueton et une longe, a précisé la préfecture.

Dans un communiqué publié dans la nuit, la mairie expliquait les raisons de son licenciement – refus de faire le travail demandé, invectives contre ses collègues et sa hiérarchie… – et affirmait qu’elle « ne reviendrait pas sur sa décision ».

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un homme perché sur une grue à Albi pour protester contre son licenciement par la mairie

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement