Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Réforme de l’état

Modernisation de l’action publique : Marylise Lebranchu cherche à rassurer des agents inquiets et sans cap

Publié le 09/04/2013 • Par Xavier Debontride • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

En déplacement à Rennes lundi 8 avril 2013, la ministre de la Réforme de l’Etat et de la décentralisation a cherché a rassurer les agents de la FPE. Ces derniers s’inquiètent des transferts de compétences potentiels vers les collectivités territoriales.

Les agents de la fonction publique d’Etat s’inquiètent des conséquences de la nouvelle étape de décentralisation sur leurs missions. Ils l’ont redit clairement le 8 avril à Rennes, lors d’une rencontre avec Marylise Lebranchu sur le thème de la modernisation de l’action publique.
La ministre de la Réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique est apparue à plusieurs reprises en difficulté pour répondre de manière précise à ses interlocuteurs, qui l’interpellaient sur des points particuliers de la réforme.

Services d’urbanisme – Plusieurs interrogations ont notamment été formulées sur l’avenir des agents des services d’urbanisme. Cherchant à clarifier son propos, la ministre a indiqué qu’elle souhaitait que les collectivités locales soient plus autonomes sur l’instruction des permis de construire « simples », l’Etat devant être plus attentif sur les permis de construire « complexes ».

Mais aucune décision n’est prise à ce jour sur ce sujet. « Il s’agit de ne pas réaliser deux fois le même service, entre une collectivité et l’Etat, même si in fine, l’Etat reste le garant de l’action publique », a rappelé Marylise Lebranchu.

Maisons de service public de l’Etat – La question du maintien des sous-préfectures a également été abordée. La ministre a évoqué l’idée de maisons de service public de l’Etat, de préférence en milieu rural, et qui pourraient être spécialisées.

Interrogée sur l’action économique de l’Etat, elle a également abordé la question des pôles de compétitivité. « 70 pôles, c’est trop ! Il faut quelques pôles correspondant aux grandes compétences stratégiques, et qui doivent être gérées par les services de l’Etat, a-t-elle assurée. Nous devons améliorer la cohérence de l’action publique, en réaffirmant les missions de l’Etat. Mais on peut aussi imaginer des gouvernances différentes de compétences transférables aux collectivités. Cela doit être décrit, écrit et signé avec un accord entre l’Etat et la collectivité concernée. »

Trop de pôles de compétitivité – Alors que le projet de loi sur la décentralisation doit être présenté ce mercredi 10 avril en Conseil des ministres, Marylise Lebranchu cherche donc à faire preuve de pédagogie.
Les réactions plutôt sceptiques des agents rencontrés à Rennes laissent à penser que la partie est loin d’être gagnée.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Modernisation de l’action publique : Marylise Lebranchu cherche à rassurer des agents inquiets et sans cap

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement