Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

GPRH

Gestion prévisionnelle des ressources humaines : Paris a encore des progrès à faire

Publié le 29/03/2013 • Par Martine Doriac • dans : Actu Emploi, Régions, Toute l'actu RH

Adressé le 12 février 2013 au maire de Paris, le rapport d’observations définitives de la chambre régionale des comptes (CRC) d’Ile-de-France sur la gestion prévisionnelle des ressources humaines de la ville de Paris souligne le défi que représente cette GPRH.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La première collectivité de France emploie 50 000 agents permanents, réalise chaque mois 70 000 bulletins de paye pour un coût en masse salariale de 2 milliards d’euros chaque année.
Divers outils de gestion prévisionnelle et d’information des élus et représentants du personnel ont été mis en place depuis 2001, ainsi qu’une mission analyses, prévisions, emplois (Mape).
Mais, « malgré un léger renforcement de ses moyens ces dernières années, la Mape n’a pas été en mesure de fournir à la chambre les éléments permettant une vision globale et pluriannuelle de cette politique publique conséquente », soulignent les auteurs d’un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) adressé le 12 février au maire de Paris.

Une dimension territoriale non prise en compte – Parmi ses observations, la chambre régionale des comptes demande à la Ville de Paris de mieux intégrer la dimension territoriale.

« Si la ville utilise de nombreux outils mis au point pour la gestion de la FPT, elle n’a pas encore saisi l’occasion que constitue le projet GPRH pour en faire un axe de modernisation de ses statuts et de ses référentiels », indiquent ses observateurs qui ont travaillé de mi 2011 à fin 2012.

Ils soulignent le retard de deux ans pris dans le développement d’une plateforme informatique puissante qui prévoit notamment un portail accessible aux agents.

Peut mieux faire en matière d’absentéisme – Si la CRC salue la mise en place d’actions de formation de grande ampleur et l’accent mis sur la santé et sur la sécurité au travail, elle pointe l’absentéisme des agents.

En réponse à ce constat, des référents ont été placés auprès des directions et des agents. Une sous-direction spécialisée a été créée et un accord-cadre santé et sécurité au travail a été récemment signé.

Ces outils sont jugés efficaces par la chambre qui note cependant que « les travaux de l’Inspection générale de la ville de Paris (IGVP) ont mis en évidence les difficultés à tirer le meilleur parti du suivi médical des agents, notamment lors des recrutements et des périodes de stage ».

La CRC fait observer que « les actions lancées en matière de renforcement de la sélection des nouveaux agents, notamment dans le secteur de la propreté urbaine, pourraient utilement être étendues à d’autres services ».

En direction des agents de catégorie C qui assument des tâches matérielles physiquement contraignantes, le rapport préconise également d’aller plus loin dans la refonte des actions de formation, de protection de la santé et de la sécurité au travail et de reclassement des agents devenus inaptes.

Des cadres internes doublés par les cadres de l’Etat – La gestion des parcours de cadres A semble perfectible aux yeux des magistrats de la chambre qui notent que de nombreux cadres dirigeants sont issus de l’administration de l’Etat.

En catégorie C, ils soulignent le besoin de recruter 600 agents pour répondre aux besoins de la politique définie par la mairie de Paris de développer le secteur petite enfance et les crèches d’ici à fin 2013 alors qu’il y a pénurie de ce personnel en Ile-de-France.
Pour y remédier, un partenariat pluriannuel a été conclu avec l’Académie de Paris et la région Ile-de-France, afin d’augmenter le nombre de professionnels formés dans ce secteur.

Six recommandations sont formulées par la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France :

  1. La mise en place d’outils globaux de suivi et d’évaluation de la démarche GPRH, face au foisonnement des actions en cours et face à la multiplication des coûts.
  2. La mise au point – ou leur utilisation quand ils existent – des tableaux de bord du suivi des applications informatiques relatives à la GPRH.
  3. La mise en conformité des données communales et départementales du bilan social.
  4. La mise en place d’outils de suivi global du système d’information des ressources humaines (SIRH) et de son enveloppe financière, de façon à pouvoir rendre compte à l’assemblée délibérante.
  5. Une évolution de la gestion des cadres et des compétences internes alors que le management supérieur est recruté essentiellement dans les corps de l’Etat.
  6. Une modification du statut des personnels « TOS » départementaux (agents des collèges), en accord avec la décentralisation.

La réponse de la mairie de Paris – Dans son courrier daté du 30 janvier 2013 et signé de sa secrétaire générale, Véronique Bedague-Hamilius, la ville de Paris conteste certaines recommandations.

– Sur le pilotage de la GPRH :

L’administration parisienne estime disposer d’une vision globale et d’outils adaptés à sa stratégie depuis la réorganisation de sa direction des ressources humaines en 2011/2012 et indique que la mission analyses, prévisions, emplois (Mape) pilote la GPRH.
Une cartographie des métiers est en cours de réalisation, notamment pour identifier les compétences dans le cadre de la réforme de la catégorie B.

La ville estime disposer d’indicateurs lui permettent d’évaluer l’efficacité de sa GPRH, notamment dans son rapport social et dans son suivi des effectifs et de la masse salariale combinée aux plans de recrutement.
La ville conteste ainsi l’absence d’outils de pilotage comme les tableaux de bord de suivi et estime, avec plusieurs instances pilotant et suivant les SIRH, avoir les outils nécessaires pour rendre compte aux élus et au Conseil de Paris, son assemblée délibérante.

– Sur l’absentéisme :

La mairie de Paris répond que des tests d’aptitude physiques de recrutements renforcés en lien avec les contraintes de certains postes ont été mis en place, et que les visites médicales ont été renforcées pour certains postes sensibles pour anticiper les difficultés.

– Sur l’accès insuffisant des agents de la ville à l’encadrement supérieur avec nombre de fonctionnaires de l’Etat occupant les fonctions dirigeantes :

La ville répond que sur 97 cadres supérieurs (secrétaire général, secrétaire général adjoint, adjoint, directeur et directeur adjoint, sous directeur et chef de service technique), 57 sont des cadres de la ville de Paris.
Elle reconnaît cependant que son encadrement est traditionnellement issu du concours de l’ENA. Une direction de l’encadrement supérieur a cependant été créée en mars 2012.

– Sur l’irrégularité du statut de ses adjoints techniques des collèges :

Créé en 2007, il l’a été en référence à l’Etat alors que la CRC souligne qu’il aurait du l’être en accord avec le cadre d’emplois des adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement.
La ville répond que le choix de l’homologie avec l’Etat n’empiète pas sur les déroulements de carrières et la possibilité de mobilité des agents, les trois statuts étant équivalents avec la réforme de la catégorie C.

Références

Le rapport complet

Cet article est en relation avec les dossiers

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gestion prévisionnelle des ressources humaines : Paris a encore des progrès à faire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement