Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Edito

La bataille des 3 milliards a commencé

Publié le 29/03/2013 • Par Jacques Paquier • dans : Billets finances

dfspor-equ-110-105_Web
Phovoir
Le bloc communal ne veut pas payer seul la facture de l’austérité appliquée aux concours de l’Etat. Mais certains font remarquer qu’une baisse uniforme en proportion de l’ensemble des budgets locaux pénaliserait les collectivités qui font face à des charges élevées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La bataille promet. Les lobbys affutent d’ores et déjà leurs arguments, et font tourner leur tableur pour établir d’édifiantes simulations. La baisse des concours de l’Etat aux collectivités, d’1,5 milliard par an au cours des deux prochaines années est d’une ampleur inédite. D’où l’effervescence qu’elle suscite.
L’enjeu réside dans la répartition de l’effort entre les différentes strates de collectivités. Certains, à Bercy, préconisent de présenter la totalité de l’addition au bloc communal, qui affiche, globalement, une meilleure santé financière que les départements et les régions. Mais les représentants des communes ne veulent pas en entendre parler.

« Nous demandons que l’impact soit le même pour chacun des budgets de chaque niveau de collectivité », répètent les édiles communaux. Au nom de la simplicité et de la lisibilité. « Si nous commençons à mêler réduction de l’enveloppe et péréquation, nous n’y verrons plus rien », souligne Olivier Landel, le délégué général de l’Acuf.
Ce dernier souhaite donc qu’un même pourcentage de baisse soit affecté à l’ensemble des collectivités, en prenant pour référence non pas l’enveloppe des concours de l’Etat mais la totalité du budget de chaque collectivité.

Gare aux effets contre-péréquateur d’une telle application uniforme de l’austérité, répondent certains experts. « L’égal impact prôné par les représentants du bloc communal pour chaque budget local aboutira à pénaliser les collectivités qui ont dû augmenter la pression fiscale le plus souvent pour faire face à l’importance de leurs charges », souligne un consultant.
Certains osent briser le tabou de l’émiettement communal, et de son coût. « Les 3 milliards, je sais où les prendre », résume cet expert, qui préconise une fusion des plus petites communes. Sans carotte financière, puisque ce n’est plus d’actualité, mais obligatoire.
Et de conclure : « Seul un président qui a des c… au début de son second mandat, pourrait imposer une telle mesure ». Rendez-vous en 2017…

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La bataille des 3 milliards a commencé

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement