Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Indigné contre un reportage de Capital sur M6, le président du conseil régional d’Auvergne saisit le CSA

Publié le 28/03/2013 • Par Pablo Aiquel • dans : Actualité Club finances, Régions

Un des reportages du magazine de M6 , diffusé le 17 mars 2013 et consacré au « gaspillage » dans les collectivités territoriales provoque la colère des élus qui dénoncent un parti-pris.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le président de la région Auvergne s’est fendu de deux lettres, l’une adressée au P-DG de M6, Nicolas de Tavernost, pour exiger un rectificatif, l’autre au président du Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA), Olivier Schramek, afin de saisir l’autorité sur cette affaire.

« Je déplore le fait que la sollicitation initiale portait sur une présentation des nos dispositifs d’aide aux entreprises et que ceux-ci n’ont quasiment jamais été abordés dans ce reportage, réalisé à charge contre les collectivités sur la base de chiffres erronés », souligne-t-il dans la lettre au patron de M6, ajoutant qu’un chef d’entreprise interviewé dénonce également le montage réalisé par les journalistes.

L’opposition, elle, a pu s’exprimer par la voix du maire de Montluçon, Daniel Dugléry (UMP), également conseiller régional, affirmant que les frais de fonctionnement des structures venant en aide à l’économie représentent 52 millions d’euros pour seulement 20 millions d’euros d’aides directes aux entreprises. « Des chiffres fantaisistes qui ne correspondent en rien à la réalité », selon René Souchon.

Pis, ce dernier proteste car le vice-président de la région chargé de l’Economie avait répondu aux journalistes de M6 mais son témoignage n’apparaît pas dans le reportage.

Si l’émission n’est plus en ligne une semaine après sa diffusion, trois extraits sont accessibles, mais aucun ne correspond au reportage sur les collectivités territoriales. Contactée, la chaîne ne souhaite faire aucun commentaire.

Le maire de Narbonne se fâche aussi

Epinglé dans le reportage du magazine Capital, de M6, le maire et président de la communauté d’agglomération de Narbonne, Jacques Bascou (PS), a décidé de porter plainte pour atteinte à l’image de la collectivité.

L’édile considère que l’émission « fondée sur des chiffres faux ou biaisés a porté atteinte à l’image et à la réputation de Narbonne et qu’elle a sali l’ensemble des agents assurant les missions de services à la population. » Il dénonce également que l’entretien accordé aux journalistes de Capital a été réduit, lors de la diffusion, à quelques secondes.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Indigné contre un reportage de Capital sur M6, le président du conseil régional d’Auvergne saisit le CSA

Votre e-mail ne sera pas publié

Pad

08/04/2013 10h55

Voilà qui ressemble en tout point à l’expérience plusieurs fois vécue d’enquêtes sociales dans le cadre du divorce. Il est facile de détourner la vérité et de porter à charge en sortant de leur contexte, en excluant ou en réduisant des déclarations. Moi, j’étais un petit justiciable qui n’a pu faire entendre ma protestation…

Je ne juge donc pas de la forme, donnant raison aux recours ici présentés.

Mais ne nous voilons pas la face sur le fond car le gaspillage des deniers publics existe bel et bien, j’en ai été témoin en tant que DST. Une vraie gabegie issue de l’indécision des élus ou de leur omnipotence en excluant l’avis des gens d’expertise ou d’expérience ou en satisfaisant leur ego avant l’intérêt public. J’y ai été d’autant plus sensible que je suis issu du privé avec un parcours de plus de dix ans en qualité industriel. C’est dire que les non qualités de la fonction publique coûtent chers… Cela dit, je ne généralise pas car je sais que pas une collectivité ne ressemble à une autre, et que toute équipe municipale est l’image des élus qui la constitue. Et j’aspire devenir à mon tour un élu.

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement