Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de la vie privée

Existe-t-il un droit à l’oubli en ce qui concerne les données publiées sur Internet ?

Publié le 28/03/2013 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Non. Le «droit à l’oubli» n’est pour l’instant consacré, en tant que tel, par aucun texte.
Cette notion de «droit à l’oubli» se définit en fait essentiellement par sa finalité: il s’agit d’écarter tout risque qu’une personne soit durablement atteinte par l’utilisation, à son insu, de données la concernant, qu’elles figurent sur la toile à son initiative ou à celle d’un tiers.

L’information est présente sur internet sous des formes particulièrement variées. Les réseaux sociaux sont tout particulièrement le lieu d’une démultiplication des échanges de données à caractère personnel, au risque que ces données échappent à la maîtrise des personnes qu’elles concernent.
En dépit de la volonté de la personne concernée de voir ses données personnelles effacées, certaines de celles-ci peuvent parfois ne pas l’être définitivement et resurgir à tout moment.

La loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 confère d’ores et déjà aux personnes dont des données personnelles sont collectées et enregistrées des droits de suppression et de rectification de ces données.

Effacement des données. De plus, la France soutient activement les dispositions du projet de règlement sur la protection des données personnelles présenté par la Commission européenne, qui créent un droit à l’oubli en veillant à ce que le futur texte n’introduise aucun recul dans la protection de la vie privée et des libertés individuelles par rapport à l’état actuel du dispositif applicable en France.

Ce texte est actuellement examiné par le Conseil. Son article 17 prévoit ainsi qu’une personne a le droit d’obtenir du responsable de traitement l’effacement des données à caractère personnel la concernant et la cessation de la diffusion de ces données, notamment si la personne concernée ne consent plus à leur utilisation.

Cette affirmation d’un tel droit vaut ce que valent les systèmes de contrôle et de mise en œuvre. Dans la discussion européenne, la France sera particulièrement attentive à cet aspect.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Existe-t-il un droit à l’oubli en ce qui concerne les données publiées sur Internet ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement