Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Auvergne. Le Puy-de-Dôme met à pied 57 travailleurs sociaux

Publié le 01/12/2006 • Par Frédéric Pigot • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour avoir refusé d’informatiser des données personnelles relatives aux demandeurs de contrats d’insertions (Revenu Minimum d’Insertion), 65 assistantes sociales du Puy-de-Dôme ont été sanctionnées. Huit d’entre elles ont reçu un courrier d’avertissement, les 57 autres vont faire l’objet d’une exclusion temporaire d’une journée, le 5 décembre, avec inscription sur leur dossier administratif pour une période de trois ans. Cette mise à pied a été précédée d’entretiens. La sanction s’est révélée plus forte pour celles qui s’en sont tenues à leur position initiale de refus.
Conscient que la situation présente ne résout en rien le fond du problème, le président du conseil général du Puy-de-Dôme a lancé un appel à l’ouverture pour sortir de cette crise. Les cinq organisations syndicales, les travailleurs sociaux et l’administration ont été invités à débattre sur la question de la polyvalence nécessaire pour la prise en charge de l’insertion.
L’association nationale des assistantes sociales (ANAS) a par ailleurs appelé les professionnels à soutenir les assistantes sociales du Puy-de-Dôme, «victimes de sanctions graves alors qu’elles défendent une intervention sociale de qualité», fait savoir un communiqué de l’association du 27 novembre. «Elles ont pu démontrer que les tâches administratives jusqu’alors assurées par les secrétaires et que l’on souhaite dorénavant leur faire prendre en charge, nuiront à la proximité avec les usagers», affirme l’Anas. D’après l’association, plusieurs collectivités ainsi que l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) affirment qu’il est nécessaire de réduire l’envahissement du travail administratif dans le quotidien des travailleurs sociaux afin de leur permettre de mieux assurer le lien avec les personnes qui en ont besoin.
Un préavis de grève a été déposé pour le 5 décembre.
Pour en savoir plus, consultez le site de l’Anas.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Auvergne. Le Puy-de-Dôme met à pied 57 travailleurs sociaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement