Police des déchets

La mise en demeure de procéder à la suppression de déchets abandonnés doit-elle être soumise à la procédure contradictoire de droit commun ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Non. Conformément à l’article 24 de la loi n°2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, les mesures de police qui constituent une décision administrative individuelle défavorable, mentionnées à l’article 1er de la loi n°79-587 du 11 juillet 1979 modifiée, «n’interviennent qu’après que la personne intéressée a été mise à même de présenter des observations écrites et, le cas échéant, sur sa demande, des observations orales». La personne intéressée «peut se faire assister par un conseil ou représenter par un mandataire de son choix».

Lorsqu’elle envisage de prendre une décision administrative individuelle défavorable, l’autorité titulaire du pouvoir de police doit préalablement inviter l’administré à présenter ses observations (CE, 22 novembre 1995, req. n°138181). L’administré doit, au regard du cas d’espèce, disposer d’un délai suffisant pour présenter ses observations (CE, 19 janvier 1990, req. n°87314; CE, 29 octobre 2007, req. n°304411).

Procédure particulière. Toutefois, l’article 24 de la loi du 12 avril 2000 dispose que la procédure contradictoire précitée n’est pas applicable soit «en cas d’urgence ou de circonstances exceptionnelles» (CE, 10 mars 2010, req. n°324076), soit lorsque sa mise en œuvre «serait de nature à compromettre l’ordre public ou la conduite des relations internationales», soit en ce qui concerne les «décisions pour lesquelles des dispositions législatives ont instauré une procédure contradictoire particulière».

Les mesures de police mentionnées à l’article L.2213-25 du Code général des collectivités territoriales et aux articles L.131-11 et L.134-17 du Code forestier constituent des décisions administratives individuelles défavorables soumises au respect de la procédure contradictoire de droit commun décrite à l’article 24 de la loi du 12 avril 2000.

En revanche, l’article L.541-3 du Code de l’environnement prévoit une procédure contradictoire spécifique préalablement à la mise en demeure de l’administré d’effectuer les opérations nécessaires à la suppression de déchets abandonnés, déposés ou gérés contrairement aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur. L’alinéa premier du I de cet article dispose en effet que, préalablement à cette mise en demeure, le maire doit informer l’administré «de la possibilité de présenter ses observations, écrites ou orales, dans un délai d’un mois, le cas échéant assisté par un conseil ou représenté par un mandataire de son choix».

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Covid – Eolien – Méthanisation – Biodiversité… toute l’actu de la semaine

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 19 au 25 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • La gratuité des transports publics, coûte que coûte

    Une vingtaine de maires ayant proposé la gratuité des transports publics lors de la campagne électorale ont été élus. Face à une crise sanitaire qui complique la mise en place de cette mesure, les élus affichent leur détermination, tout en avançant pas à pas. ...

  • Gestion de crise : choisir le bon système d’alerte

    Le système d’alerte et d’information des populations, qui s’appuie encore trop largement sur un réseau de sirènes, est dépassé, concluait la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de Lubrizol en juin dernier. Le Gouvernement devrait annoncer dans ...

  • A la SNCF, l’écologie devient une arme concurrentielle

    Avant l’ouverture des TER à la concurrence, la SNCF lance le programme Planeter, avec l’ambition de mieux organiser la circulation des 8 200 trains pour produire plus d’offre de transport régional et surtout, réduire les émissions de CO2 de 100 000 tonnes en ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP