Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Dialogue

Police, justice : comment obtenir la confiance du citoyen

Publié le 25/03/2013 • Par Gabriel Bourovitch • dans : Actu experts prévention sécurité

police_
D.R.
La confiance des citoyens en leur justice et leurs forces de sécurité dépend d’abord de l’efficacité de ces services. Les moyens et les méthodes de travail priment donc sur la pédagogie et la communication. C’est en tout cas l’opinion exprimée par plusieurs membres éminents de ces institutions, lors d’un débat organisé le 22 mars à Paris par l'Institut Confiances.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dépassant leurs sempiternelles querelles, magistrats, gendarmes et policiers sont unanimes pour dénoncer l’individualisme triomphant, mais aussi l’influence pernicieuse de certains médias et responsables politiques, comme autant d’entraves à une relation de confiance avec les citoyens. Il n’empêche que « les victimes n’attendent que le résultat », a souligné Alain Boulay, président de l’association des parents d’enfants victimes (APEV). A commencer par l’identification et l’interpellation des auteurs de crimes et délits.

Or, les services de l’Etat pêchent par le faible taux d’élucidation de ces faits, qui sont en outre « un des facteurs qui expliquent la récidive », a souligné Robert Gelli, procureur de la République de Nanterre depuis décembre 2012, après dix ans au même poste à Nîmes ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Police, justice : comment obtenir la confiance du citoyen

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement