Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Télécoms

L’ARCEP juge déterminante l’action des collectivités sur l’extension du dégroupage

Publié le 01/12/2006 • Par Claire Chevrier • dans : A la une, France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Dans son tableau de bord des marchés de gros du haut débit sur Dsl, publié le 30 novembre, l’ARCEP a souligné que «les réseaux d’initiative publique créés par les collectivités dans le cadre de DSP ont contribué pour une large part à l’extension du dégroupage». En effet, au cours du troisième trimestre 2006, plus de 70% des équipements dégroupés l’ont été grâce à des réseaux d’initiative publique, qui permettent aux opérateurs de collecter le trafic.
Le régulateur cite en exemple les initiatives de l’Oise, l’Eure, le Loiret, les Pyrénées Atlantique et l’Alsace. Le dégroupage, en autorisant les opérateurs à louer le réseau local de France Télécom, pour proposer directement leurs services aux abonnés, permet d’ouvrir l’Internet haut débit à la concurrence.
Au 30 septembre, les opérateurs alternatifs louaient 5,5 millions d’accès à France Télécom pour desservir principalement des ménages et des petites entreprises. A la même date, 56% de la population française pouvait être raccordé via le dégroupage.
Par ailleurs, l’ARCEP juge que si 99% des lignes téléphoniques sont désormais reliées au réseau haut débit de l’opérateur historique, «le taux de couverture effective des offres haut débit de France Telecom semble vraisemblablement compris entre 96% et 98%», certaines lignes raccordées étant trop éloignées des équipements pour être éligibles au Dsl.
Pour en savoir plus, consultez le site indiqué en lien.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’ARCEP juge déterminante l’action des collectivités sur l’extension du dégroupage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement