Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Basse-Normandie. Une commune de la Manche vote contre la THT

Publié le 04/12/2006 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En organisant une consultation publique, la municipalité de Marchésieux (673 habitants), dans la Manche, espère faire des émules. A 190 voix contre 11, sur 210 votants venus aux urnes fin novembre, ses habitants se sont déclarés contre le passage d’une ligne THT (très haute tension) sur le territoire. Cette nouvelle ligne acheminerait le courant produit par le futur réacteur nucléaire EPR, prévu à Flamanville. Déjà traversée par deux couloirs de lignes haute tension, soit treize pylônes, Marchésieux ne veut plus subir les désagréments liés à ce transport de l’électricité.
Si les études scientifiques n’ont jamais démontré de nuisance sur la santé et l’environnement, les riverains des pylônes se disent «vaccinés». «Les nuisances sonores et visuelles existent bien. Les agriculteurs se plaignent également des effets des champs magnétiques. Le débat public à propos de la THT n’a pas, selon nous, pris en compte nos avis, exprime le maire Roland Lepuissant. En organisant une consultation publique nous voulons permettre aux gens d’en bas d’exprimer leur ressenti».
Même si la valeur de cette initiative est symbolique, sans valeur juridique, Roland Lepuissant espère que d’autres communes suivront. «Il faut un réel mouvement de contestation pour voir le projet capoter. Si on en reste là, ce sera désolant». Selon les associations d’opposants à la THT, d’autres communes sont déjà prêtes à emboîter le pas de Machésieux.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Basse-Normandie. Une commune de la Manche vote contre la THT

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement