Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Marchés publics

Les clauses sociales dans la commande publique ne décollent pas

Publié le 22/03/2013 • Par Agnès Thouvenot • dans : Actu expert santé social, Actu juridique, France

L’observatoire économique de l’achat public (OEAP) vient de publier une analyse des marchés publics de plus de 90 000 euros passés en 2011 par l’Etat et les collectivités locales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sur cette année 2011, seuls 3,9% des marchés publics comportaient une clause sociale contre 2,5% l’année précédente. Bien qu’obligatoires dans les chantiers du programme national de rénovation urbaine (PNRU), les clauses se diffusent très lentement.

Si les collectivités font mieux que l’Etat – 5,5% des marchés étaient en 2011 clausés pour 1,7% des achats de l’Etat, les acheteurs publics restent peu enclins à généraliser ces clauses malgré des bilans très positifs en terme d’emploi, de coût et de qualité des travaux.

Afin de relancer la pratique chez les acheteurs publics, les services du ministère de l’économie et des finances préparent un plan interministériel de l’achat responsable, Celui-ci devrait être validé dans les prochaines semaines.