Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Marchés publics

Délais de paiement

Publié le 06/12/2006 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

S’agissant de la prise en charge financière des intérêts moratoires dans l’hypothèse où le retard serait imputable pour les deux tiers à la collectivité et pour un tiers au comptable public, il appartiendrait à la commune de s’acquitter de la totalité des intérêts moratoires dus et d’émettre un titre de recettes à l’encontre de l’État pour le tiers du montant des ces intérêts.
L’article 98 du code des marchés publics fixe le délai global de paiement à quarante-cinq jours maximum pour les collectivités territoriales. Si ce délai est dépassé, des intérêts moratoires doivent être liquidés, cette disposition étant, au demeurant, d’ordre public. L’article 54, alinéa 3, de la loi n° 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques pose le principe selon lequel « les intérêts moratoires dus au titre des marchés des collectivités territoriales sont à la charge de l’État lorsque le retard est imputable au comptable public ». Par ailleurs, en l’absence de délai de règlement conventionnel et conformément à l’article 7 du décret n° 2002-232 du 21 février 2002 relatif à la mise en oeuvre du délai maximum de paiement dans les marchés publics, le comptable public dispose d’un délai maximum de quinze jours pour effectuer les contrôles qui lui incombent. La personne publique, à réception de la demande de paiement, doit en principe mandater dans un délai maximum de trente jours. S’agissant de la prise en charge financière des intérêts moratoires dans l’hypothèse où le retard serait imputable pour les deux tiers à la collectivité et pour un tiers au comptable public, il appartiendrait à la commune de s’acquitter de la totalité des intérêts moratoires dus et d’émettre un titre de recettes à l’encontre de l’État pour le tiers du montant des ces intérêts, le trésorier-payeur général procédant au règlement des sommes dans les deux mois à réception de la demande de l’ordonnateur. C’est la collectivité, en sa qualité d’acheteur, qui s’engage vis-à-vis de l’opérateur économique, aussi le partage éventuel du retard entre ordonnateur et comptable ne doit pas constituer un facteur de complexité administrative pour les fournisseurs des collectivités local.

Références

Voir QE de Yvan Lachaud, JO de l'Assemblée nationale du 5 décembre 2006, p. 12746, n° 108542

Domaines juridiques

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Délais de paiement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement