Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Les sénateurs PS plaident à Bruxelles la cause du livret A

Publié le 07/12/2006 • Par La Rédaction • dans : A la une, Actualité Club finances, Europe

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le livret A « n’est pas contraire aux règles communautaires », ont affirmé le 7 décembre les sénateurs PS, dont une délégation s’est rendue à Bruxelles pour défendre devant la Commission le monopole de la distribution de ce produit par les Caisses d’épargne et la Banque postale.
La délégation a fait valoir que « si la loi instaure des droits spéciaux pour La Poste et les Caisses d’épargne, il n’en demeure pas moins qu’un droit spécial ne constitue pas, en soi, une aide d’Etat », indique le groupe sénatorial dans un communiqué.
Selon les sénateurs PS, « l’existence de droits exclusifs ou spéciaux (…) est explicitement prévue et encadrée » par le traité instituant la Communauté européenne, et ces droits, s’agissant du livret A, « ne font que consacrer le financement du logement social en tant que service d’intérêt économique général ».
« La banalisation de ce produit d’épargne entraînerait (…) l’assèchement du financement du logement social », estiment-ils, ajoutant que « les réseaux de la Poste et des Caisses d’épargne se déliteraient au détriment de l’aménagement du territoire ».
La Commission européenne a lancé en juin une procédure d’infraction à l’encontre de la France, lui demandant de justifier les droits spéciaux attachés à la distribution du livret A, qui pourraient constituer une entrave à la libre concurrence.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les sénateurs PS plaident à Bruxelles la cause du livret A

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement