Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Midi-Pyrénées. Le président de la région déclare l’urgence dans sa lettre ouverte adressée au premier ministre

Développement économique

Midi-Pyrénées. Le président de la région déclare l’urgence dans sa lettre ouverte adressée au premier ministre

Publié le 11/12/2006 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le président de Midi-Pyrénées, Martin Malvy (PS), interpelle le premier ministre Dominique de Villepin, estimant urgent qu’il réponde aux préoccupations de sa région, dans une lettre ouverte publiée le 8 décembre par le quotidien Libération.
« Monsieur le premier ministre, il y a urgence », déclare Martin Malvy, évoquant dans cette lettre publiée sous forme d’une pleine page de publicité, ses préoccupations notamment à propos d’Airbus, des transports ferroviaires, de la situation des universités toulousaines, et des transferts de charges nouvelles sur les collectivités locales.
Concernant Airbus, handicapée financièrement par les retards de l’avion géant A380, Martin Malvy qualifie d' »insuffisant » le plan de soutien présenté par le premier ministre lors de sa dernière visite à Toulouse le 14 novembre.
« Quatrième ville de France, Toulouse est toujours dans l’attente du TGV », souligne-t-il, affirmant que les universités de la « deuxième ville universitaire après Paris (…) sont au bord de l’asphyxie » et qu' »une rénovation d’ensemble et des investissements massifs sont indispensables ».
« Nous attendons votre réponse » à la contre proposition présentée par Midi-Pyrénées aux crédits proposés par l’Etat pour le contrat de projets 2007-2013, ajoute-t-il par ailleurs.
Evoquant la politique de transfert de charges nouvelles sur les collectivités locales, Martin Malvy demande enfin au premier ministre d’accepter que « comme en Espagne ou en Allemagne, les régions françaises gèrent directement les financements que l’Europe leur apporte ».
Les aides aux PME et aux PMI, seront alors « réglées en 4 mois et non plus en 2 ans, comme c’est le cas aujourd’hui en raison de notre paralysie institutionnelle », affirme-t-il.
« Si vous voulez, Monsieur le premier ministre, que la France aille de l’avant, qu’en Midi-Pyrénées nous puissions répondre aux exigences du développement et de la formation, vous devez répondre à ces interrogations », a-t-il conclut.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Midi-Pyrénées. Le président de la région déclare l’urgence dans sa lettre ouverte adressée au premier ministre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement